Phnom Penh & Exposition : La poésie du reflet des salines de Kampot selon Aurélie

C’est une belle exposition mariant poésie, jeu des reflets et couleurs splendides que propose la photographe Aurélie Fischer à la Factory de Phnom Penh depuis le 5 juin.

Salines de Kampot par Aurélie
Salines de Kampot par Aurélie

Pour définir sa démarche et dévoiler son inspiration, l’artiste écrit :

Et si Alice se perdait au pays des merveilles ?

« Une cuillère à moitié immergée dans un verre d’eau apparaît courbée à la surface de l’eau. Nous savons que cela est dû à la réfraction de la lumière, qui déforme les rayons lumineux à la surface, de sorte que l’image rétinienne de la cuillère est illusoirement déformée.

Nous pouvons donc parler de la cuillère réelle, qui n’est pas courbée, et de la “cuillère image ‘, qui est courbée...

Il faut qu’il y en ait deux, car une chose ne peut pas être pliée et non pliée à la fois. Puisque la cuillère que je vois est courbée, il doit s’agir de l’image et non de la vraie cuillère. Alors où est la vraie cuillère ?

Salines de Kampot par Aurélie
Salines de Kampot par Aurélie

Je vous invite à observer mes photos ou le sujet abordé n’est pas la cuillère, mais le reflet de la réalité ou de l’illusion. Entre monde réel et imaginaire.

Telle Alice, au soleil levant, je suis partie à la recherche du terrier. Et puis j’ai réalisé que le soleil ne se levait jamais

Grâce au mouvement de la Terre, nous sortons de l’ombre pour aller vers la lumière chaque matin. L’illusion des mots et des interprétations me fait croire que la perception n’est pas ce que l’on voit, mais ce que l’on croit et qui donne un sens à notre réalité.

Salines de Kampot par Aurélie
Salines de Kampot par Aurélie

Ce système de croyances est différent pour chacun de nous. En cherchant une idée différente, il faut se détacher de ce que l’on connait déjà afin de percevoir une nouvelle dimension.

J’ai photographié cette série sur une surface plane, a deux dimensions, mais il existe une profondeur, un relief, de la vie et des émotions dans mes photos, entre illusion et réalité, voici le temps de la ‘réfection’

Parce qu’en voyageant, j’ai perdu le sens de ma réalité. Je vous présente une série ou toutes les photos seront affichées à l’envers. Seulement parce que je vous le dis, vous le réaliserez. »

En raisons des contraintes sanitaires, il convient de s'enregistrer avant de pouvoir visiter l'exposition.

S'inscrire ici