top of page
Ancre 1

Phnom Penh & Exposition : Une Terre En Mouvement de Tamara Venn

Une façon d’ouvrir les yeux consiste à se demander : « Et si je n’avais jamais vu cela auparavant ? Et si je savais que je ne le reverrais plus jamais » - Rachel Carson

Bientôt, Une Terre En Mouvement de Tamara Venn

The Gallerist propose au public de Phnom Penh de découvrir un monde de fluidité et de transformation avec « A Land Of Flux - Une Terre En Mouvement » de Tamara Venn, dont le vernissage aura lieu dans cette galerie d’art contemporain le 25 janvier 2024.

Cette collection de tableaux propose des éléments géométriques et organiques dans le style distinctif de Venn, mélangeant couleurs et formes lumineuses - avec une attention détaillée à la flore et à la faune exotiques en tant que points de mire visuels.

« Venn présente le naturel et l’artificiel sur terre, dans le ciel et sous l’eau, révélant des moments ordinaires et sublimes dans la vie des gens et des animaux de ce pays d’Asie du Sud-Est. Les toiles aux couleurs vives sont des explorations de paysages en évolution rapide et offrent aux spectateurs une chronique panoramique d’une année au Cambodge, où Venn est basé depuis 2016 », indiquent les organisateurs.

À propos de cette collection

« Cette collection de peintures a été créée en l’espace d’un an, depuis la fin de ma première exposition, Kaléidoscope, en 2022. Cette nouvelle exposition s’intitule A Land in Flux, car ces peintures ont été conçues, planifiées et peintes pendant une période de changement au Cambodge. En 2023, le Cambodge était en train de rouvrir ses frontières, de reprendre son développement rapide, et la nature était à nouveau forcée de faire face à l’empiètement de l’homme. L’interruption de l’activité économique pendant la pandémie a fait beaucoup de ravages parmi la population cambodgienne, en particulier les plus démunis », explique l’artiste, ajoutant :

« S’il y a une lueur d’espoir, c’est que la pause dans la course au développement a donné à la plupart des forêts et des espèces sauvages en voie de disparition du Cambodge un répit bien nécessaire, mais qui s’achèvera en 2023. »

« Je voulais capturer la beauté et le danger de la collision entre la nature et l’homme et la menace qui en découle pour les écosystèmes du Cambodge. Je voulais également documenter le travail des groupes de conservation dont j’ai eu la chance d’être le témoin. Mes visites au début de l’année 2023 sur l’île de Koh Ach Seh dans la province de Kep et, plus tard, au sanctuaire de la vie sauvage de Phnom Tnout Phnom Pok dans la province de Preah Vihear m’ont inspiré pour peindre Come Full Circle et The Protectors ».

« Les animaux sont presque toujours au centre de mon travail et je m’efforce de les représenter avec le souci du détail. Je donne également de l’espace à l’imaginaire en plaçant les animaux sauvages dans des décors botaniques luxuriants et souvent fantaisistes, la flore devenant presque abstraite. Il est difficile de trouver un équilibre entre le réel et le romantique. En outre, la couleur est au centre de chacune de mes peintures. Je les compose de manière à ce que la couleur soit aussi importante que le sujet. Je m’inspire beaucoup d’artistes qui sont des maîtres en la matière, comme Henri Rosseau, David Hockney et Helen Frankenthaler. », conclut-elle.

Rendez-vous donc le 24 pour une soirée d’art, de culture et d’environnement à travers une expérience immersive et inspirante.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page