top of page
Ancre 1

Phnom Penh & CPFC : Kin Phea, « la Francophonie au Cambodge, un mécanisme multilatéral essentiel »

Le Conseil pour la promotion de la francophonie au Cambodge (CPFC) a récemment tenu sa sixième assemblée générale à Phnom Penh. Son Excellence Chhiv Yiseang, secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères, y participait en tant que nouveau correspondant national de l’OIF. Il était accompagné d’Edgar Doerig, nouveau représentant de l’OIF pour l’Asie-Pacifique, et de Laurent Sermet, directeur de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

Des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères et des membres de la communauté francophone posent pour une photo de groupe au ministère le 23 mars. Photo MAECI
Des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères et des membres de la communauté francophone posent pour une photo de groupe au ministère le 23 mars. Photo MAECI

Des représentants francophones d’ambassades, d’établissements d’enseignement supérieur, d’organisations de la société civile (OSC), d’entreprises et de médias étaient également présents.

« À travers le CPFC, la Francophonie cambodgienne montre qu’elle est très active et résolument tournée vers l’Asie-Pacifique. 2023 marque l’établissement de nouvelles relations et actions collectives sous l’égide de l’OIF », indique le ministère.

M. Doerig a déclaré son intention de promouvoir la démocratie, le développement durable, l’égalité des sexes et de renforcer la paix au cours de son mandat. Il a également annoncé son intention d’accroître les capacités des OSC.

M. Doerig se rendait au Cambodge pour la première fois depuis son entrée en fonction. Il a rencontré des partenaires clés dans le cadre de projets existants et a discuté de la mise en place de nouveaux projets, conformément au cadre stratégique de l’OIF.

M. Doering en compagnie de Son Excellence Chhiv Yiseang. Photo MAECI

De son côté, M. Sermet a noté les progrès des établissements d’enseignement supérieur de l’AUF au Cambodge, et a particulièrement salué la création du Centre d’emploi francophone à l’Université de Battambang.

Plusieurs organisations francophones ont profité de l’assemblée pour discuter de leurs activités. L’ambassade de Thaïlande à Phnom Penh, ainsi que des représentants de l’Assemblée nationale et du Sénat, ont évoqué leur proximité avec la langue française, tout comme plusieurs OSC.

Le Centre national des forces de maintien de la paix (NPMEC) a également souligné son étroite collaboration avec le gouvernement français.

Les participants ont pris note avec satisfaction de la richesse et de la diversité

des actions effectuées par tous les acteurs de la Francophonie au Cambodge depuis la dernière Assemblée en août 2022. Les activités dans les domaines de l’éducation

ont été exposées par l’ambassade de France, le ministère de l’Éducation, de la

Jeunesse et des Sports, le Ministère de la Culture et des Beaux-Arts, la Faculté des

Beaux-Arts, l’École Royale d’Administration, l’Institut de Technologie du

Cambodge.

Le Conseil pour la promotion de la francophonie au Cambodge (CPFC) a récemment tenu sa sixième assemblée générale à Phnom Penh
Le Conseil pour la promotion de la francophonie au Cambodge (CPFC) a récemment tenu sa sixième assemblée générale à Phnom Penh

Le Conseil a en outre, salué les résultat du 18e Sommet de la Francophonie à Djerba comprenant l’adoption de cinq textes importants dont la Déclaration de Djerba, la réélection de Madame Louise Mushikiwabo au poste de Secrétaire générale pour un 2e mandat et la désignation la France comme prochain lieu pour accueillir le 19e Sommet en 2024.

La question du numérique comme vecteur de développement et de solidarité, ainsi que celle liée au rôle des femmes et des jeunes. En ce qui concerne l’élaboration de la feuille de route pour 2023, il a été convenu lors de la 7e réunion du RESIFAP en septembre 2022 d’organiser un forum de la Jeunesse francophone de l’Asie-Pacifique en 2024 sous le thème de «Numérique, employabilité, développement durable : la langue française, un levier pour la jeunesse d’Asie-Pacifique ». L’année 2023 serait par conséquent une année de préparation, et ce forum serait l’une des actions importantes de la feuille de route tout au long de l’année. De nombreuses activités seront prévues en préparation de cet événement, telles que des activités de sensibilisation, de réseautage et de

collaborations.

Le CPFC a accueilli quatre nouveaux membres, dont Auskhmer, Yuvachun, l’association

des jeunes de la salle Preah Sihanouk et le Business Center Cambodia.

Pour Kin Phea, directeur de l’Institut des relations internationales à l’Académie royale du Cambodge, la Francophonie au Cambodge est un mécanisme multilatéral important :

« Il s’agit d’un canal diplomatique qui permet au Cambodge de communiquer avec les pays et organisations francophones du monde entier », a-t-il déclaré.

Il a expliqué que le Cambodge était autrefois un protectorat français et que le français était aujourd’hui considéré comme sa troisième langue, après le khmer et l’anglais.

« La CPFC reste pertinente dans le monde qui nous entoure, et il est donc important que le Cambodge la maintienne. La francophonie est un moyen supplémentaire pour le Royaume de promouvoir son rôle dans les affaires régionales et internationales », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que davantage d’étudiants devraient être encouragés à apprendre la langue française, car le nombre de jeunes qui la pratiquent ne cesse de diminuer.

« Il est possible que le terme francophone n’ait plus de sens au Cambodge dans un avenir proche. Je suggère que l’OIF accorde des bourses aux étudiants cambodgiens pour qu’ils poursuivent des études de français, faute de quoi la langue pourrait disparaître du Royaume en l’espace de deux générations seulement », a-t-il conclu.

Selon le ministère, « au travers du CPFC, la Francophonie cambodgienne montre qu’elle est très vivante et résolument tournée vers l’Asie-Pacifique. 2023 sera une année de nouveaux contacts et d’actions communes dans la région sous l’égide de l’OIF ».

À l’issue de l’Assemblée générale, un cocktail a été organisé au restaurant Villa 5 Contemporary Cuisine pour célébrer la Journée internationale de la Francophonie 2023, autour du thème « 321 millions de francophones, des milliards de contenus culturels ».

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page