Parcours & Cambodge : Moniroth et l’efficacité discrète et souriante

Elle est le sourire que les clients croisent chaque jour à l’entrée de Khéma La Poste, celle qui veille discrètement, mais avec une efficacité redoutable à ce que les clients se sentent bien dans l’établissement. Les clients, mais aussi la vingtaine d’employés qu’elle supervise. Tang Pichmoniroth a intégré le groupe Thalias en passant par la petite porte pour ensuite gravir rapidement les échelons. Entretien avec un sourire et un sens de l’accueil bien khmers :

Moniroth et l’efficacité discrète et souriante
Moniroth et l’efficacité discrète et souriante

CM : En quelques mots, pouvez-vous vous présenter ?

J’ai 32 ans et je suis originaire de Sihanoukville. Je suis mariée et j’ai une fille qui a presque 9 ans et un petit garçon de 3 ans. Je viens d’un milieu très modeste, mon père est vigile et ma mère fait des ménages. J’ai un frère aîné et deux jeunes sœurs. En ce qui concerne l’école, j’y suis allé jusqu’à ma douzième année.

CM : Quand avez-vous commencé à travailler ?

Après, j’ai commencé par effectuer des petits boulots, comme serveuse ou barmaid, afin de subvenir aux besoins de mes parents. En 2008, j’ai eu la chance de rencontrer quelqu’un qui m’a embauchée dans l’hôtel 5 étoiles Sokha de Sihanoukville.

« J’étais à nouveau barmaid, mais cette fois-ci, c’était très enrichissant ; ils ont été les premiers à vraiment participer à mon apprentissage, ils m’ont aidé à améliorer mes compétences »

Puis, j’ai travaillé pour l’hôtel Indépendance pendant 2 ans pour ensuite intégrer le resort privé sur l’île de Song Saa en tant que serveuse à nouveau. C’était un cadre exceptionnel pour travailler, l’environnement naturel est tellement beau, malheureusement, je ne sais pas nager et je n’ai pas su profiter des plaisirs nautiques là-bas (rire).

J’y suis restée 2 ans et j’ai décidé ensuite de revenir sur la terre ferme. Après 5 mois de pause, je déménageais à Dubaï et j’intégrais l’établissement JW Marriott Marquis. La 1re année j’occupais le poste de serveuse puis j’ai été promue hôtesse d’accueil lors de la 2e année. Finalement, je suis revenue au Cambodge, car le pays me manquait et je souhaitais changer de travail.

CM : Après être revenue au Cambodge, qu’avez-vous fait ?

J’ai commencé par une courte expérience chez Malis puis chez Khéma Pasteur. J’y ai été superviseure puis assistante de gestion. Mon travail consistait à contrôler et gérer toutes les opérations, sans oublier l’analyse des tendances… Richard Gillet m’a formé avec Nicolas Rousseau sur des produits comme le fromage. Après Khéma Pasteur, j’ai rejoint Khéma Norodom pendant 9 mois pour arriver enfin chez Khéma la poste.

CM : Comment vous sentez-vous dans votre position actuelle ?

J’occupe la même position depuis 2016 ; le poste d’assistante de gestion. J’adore travailler ici parce que j’apprends beaucoup tous les jours. Quand je suis arrivée à Khéma La Poste, la directrice Khantei Sok m’a appris à gérer plus de personnel et elle m’a toujours guidé pour que je m’améliore. Grâce à elle, je supervise aujourd'hui 17 personnes.

« Habituellement, je n’aime pas rester au même endroit pendant une longue période. Je pense que nous apprenons beaucoup lorsque nous nous imprégnons de multiples expériences, c’est pourquoi j’ai souvent changé de cadre de travail »

Mais, chez Khéma il y a une très bonne ambiance et je m’y plais beaucoup.

CM : Comment se passe une journée type pour vous ?

J’arrive à 11 h du matin quand il y a un peu moins d’affluence et il y a déjà deux chefs d’équipe sur place. Je commence par tout revérifier ; le stock, la caisse, la disponibilité des boissons et produits proposés sans oublier les réservations clients. Je m’assure aussi de la bonne mise en place du service et des routines quotidiennes. Nous prenons une heure de pause, généralement pour manger. Je quitte l’établissement aux alentours de 21 h/22 h, selon l’affluence.

CM : Pourquoi aimez-vous votre travail ?

J’adore travailler avec Thalias c’est une expérience enrichissante. Je suis confrontée à de nouvelles choses, j’apprends tous les jours de ce qui m’entoure et j’y fais de belles rencontres. Sans oublier une vraie passion pour la cuisine française !

Par Christophe Gargiulo & Michael Grao

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône