ONG & Social : Un village réservé aux jeunes filles, femmes et grand-mères cambodgiennes

Premier du genre en Asie, le Cambodian Children’s Fund (CCF) est fier d’annoncer la construction du « Girls to Grannies Village » ; une communauté unique offrant des foyers sécurisés à 200 jeunes filles, femmes et mamies cambodgiennes.

Communauté entièrement féminine

« Je veux vraiment vivre ici. J’ai hâte. »

Kanya, 17 ans, est étudiante au CCF depuis 12 ans et attend avec impatience le grand déménagement qui aura lieu en novembre de cette année. « Je me sens vraiment excitée », ajoute Kanya toute sourire en pensant à sa nouvelle maison. « C’est une très belle maison et nous aurons un grand espace dans le village avec beaucoup d’endroits pour étudier. Nous disposerons aussi d'une grande bibliothèque et de salles de classe. Ce sera un endroit parfait pour apprendre.

Pour soutenir des étudiants comme Kanya, l'ONG Cambodian Children’s Fund a débuté la construction d’une nouvelle communauté unique qui abritera bientôt 200 filles, femmes et mamies. Cette communauté entièrement féminine offrira un havre de paix aux filles, aux mères et aux grands-mères et proposera un environnement favorable où elles pourront réaliser leur plein potentiel. Réparti sur 4 000 mètres carrés, le village comprendra une bibliothèque, des salles de classe pour enfants et adultes, des jardins, un terrain de sport, une aire de jeux et une pagode. Ici, les Cambodgiennes de tout âge pourront s’épanouir dans un environnement où elles pourront réaliser leur potentiel et contribuer davantage à leur communauté, en particulier avec l’expérience des mamies.

Un village réservé aux jeunes filles, femmes et grand-mères cambodgiennes
Un village réservé aux jeunes filles, femmes et grand-mères cambodgiennes

Lorsque Mamie Rin, 74 ans, a récemment visité le site de construction pour voir où elle et ses six enfants adoptifs vivraient bientôt, son visage s’est illuminé :

« C’est incroyable. Je me sens si heureuse. Ce que j’aime, ce sont les manguiers et la pagode qui nous permet d’enseigner le bouddhisme à nos petits-enfants. »

Pour rester à l’école et s’épanouir

Dans le cadre d’une extension du modèle communautaire du CCF, plus de 80 filles vivant actuellement dans les établissements résidentiels du CCF déménageront dans le village Girls to Grannies, ce qui leur permettra de s’épanouir dans un environnement favorable et d’effectuer un premier pas vers une vie indépendante.Malheureusement, les jeunes Cambodgiennes rencontrent encore d’importantes difficultés pour accéder à l’éducation. Le taux d’abandon des filles demeure beaucoup plus élevé que celui des garçons, en particulier dans l’enseignement secondaire et supérieur. Une fille sur sept abandonne l’école au niveau secondaire en moyenne nationale (2018), contre une fille sur vingt au CCF pour le premier cycle du secondaire. En réponse à ce problème, le CCF souhaite se consacrer davantage sur l’éducation des filles et ce village jouera un rôle clé en garantissant à une génération de filles le soutien nécessaire pour rester à l’école et s’épanouir dans leur classe.

Scott Neeson, fondateur du CCF, déclare :

« Ce nouveau village est une opportunité unique pour les filles et les femmes de la région en fournissant les bases d’une vie sûre et indépendante pour nos étudiantes, les familles et les grands-mères »

« Cette grande ambition — une communauté holistique dirigée par des femmes qui favorisent l’éducation, dans le sens fort avec l’apport de l’expérience des grands-mères — se réalisera au fil du temps »

En construction
En construction

Milieu familial stable et stimulant

Pour Neeson, il y aura des avantages supplémentaires non négligeables pour le village, comme donner aux filles plus âgées l’expérience d’une vie indépendante dans un espace sûr. Elles recevront également une éducation plus holistique avec l’influence des valeurs communautaires et aussi la sagesse traditionnelle de leurs nouvelles voisines, les mamies.

Beaucoup de ces jeunes filles ont autrefois vécu et travaillé sur la décharge de Steung Meanchey, la plus grande d’Asie du Sud-Est à l’époque et l’un des environnements les plus dangereux et les plus toxiques au monde. Ce nouveau village donnera à ces filles, qui n’ont pas la possibilité d’être intégrées dans l’environnement familial, la chance de vivre dans un milieu stable et stimulant. Mme Ros Tho, chef du département des affaires sociales et de la protection sociale de Khan Mean Chey, déclare :

« La création de ce village pour les filles s’avère excellente pour leur sécurité. De plus, cela aidera beaucoup les pauvres de notre communauté »

« C’est un endroit idéal pour partager leurs connaissances et s’entraider dans leurs études.» Pour les résidentes plus âgées du village, cela représente un avenir qu’elles trouvaient autrefois bien sombre. Beaucoup de mamies ont vécu des traumatismes pendant le régime dévastateur des Khmers rouges, perdant souvent toute leur famille. Sans éducation ni famille pour les soutenir, elles n’avaient d’autre choix que de survivre. À présent, grâce au programme des mamies du CCF, elles bénéficient d’un toit, de nourriture et de soins de santé pour vivre enfin en paix. Avec un programme complet d’éducation élective, d’excursions et d’opportunités, elles travailleront régulièrement avec les étudiantes du CCF pour leur transmettre leur culture et leur histoire. Au village, elles pourront partager en permanence ces valeurs et ces expériences de vie avec les élèves. Le village intergénérationnel féminin Girls to Grannies fournira tous les services nécessaires pour répondre au large éventail des besoins de la communauté.

modèle de logement déjà utilisé dans les communautés du CCF
modèle de logement déjà utilisé dans les communautés du CCF

Partenariat

Le village CCF Girls to Grannies ne serait pas possible sans le soutien du partenaire, World Housing et de leurs donateurs. Le CCF a lancé un partenariat avec World Housing en 2013 et a construit 500 maisons offrant un cadre de vie sécurisé à 2 300 personnes issues des communautés locales proches de l’ancienne décharge de Steung Meanchey. Don McQuaid, directeur général de World Housing, déclare :

« Nous sommes fiers de poursuivre notre partenariat de longue date avec le Cambodian Children’s Fund, qui a prouvé au fil des années qu’il était le meilleur dans ce qu’il fait.

« Leur engagement en faveur du changement social à travers une approche holistique de logement, de santé et d’éducation a changé la vie de tant de gens ». Chacune des 50 maisons du village des filles aux mamies sera basée sur le modèle de logement déjà utilisé dans les communautés du CCF. Ces maisons proposent un style traditionnel khmer, montée sur pilotis, avec une cuisine au rez-de-chaussée. Le village des filles aux mamies offrira des maisons un peu plus grandes, avec des toilettes privées pour chaque famille.

« L’objectif est de créer une communauté indépendante axée sur la vie durable et la responsabilité communautaire pour les générations à venir », conclut Scott Neeson.

Équipe des médias du CCF & Christophe Gargiulo

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône