ONG : Les Grand-mères à l’eau

Quatre femmes âgées vêtues de sarong entrent dans le vestiaire et ressortent en leggings et tee-shirts colorés. À petits pas, elles se glissent dans l’eau bleue de l’immense centre aquatique du Fantastic Water Park. Des mamies à l’eau, une image banale en Europe, mais pas ici au Cambodge, où de nombreuses personnes ne savent pas nager, encore moins les femmes, encore moins âgées. «Il ne me serait jamais venu à l’esprit d’aller à la piscine ! », s’exclame Rin, 72 ans, la cheffe de bande au sourire espiègle, qui lâche sa frite pour nous montrer comment elle a appris à barboter sur le dos. Rin, Morn, Vary et Sim font partie du «Grannies program» de l’ONG Cambodian children’s fund (CCF). Installée dans le quartier défavorisé de Steung Meanchey, cette organisation qui vient en aide aux enfants de l’ancienne décharge, a décidé en 2012 de se pencher aussi sur le cas des aînés.


Nombre de femmes ayant perdu leurs familles vivent dans l’isolement, ou ne sont pas soutenus par les enfants qui eux mêmes s’occupent de leur survie. Comme yeay Morn, 94 ans, qui a perdu son mari et deux de ses sept enfants durant la guerre. Elle vit avec avec une de ses filles, chiffonnière, et ses quatre de ses petitsenfants. Ce matin, elle se laisse balader avec plaisir dans sa bouée, sous les jets d’eau de ce décor de conte de fée. Quelques heure d’évasion, d’insouciance, de retour à l’enfance. «Je m’amuse bien, et depuis que je fais un peu d’exercice, je me sens en meilleure forme », confie cette femme dont le visage parcheminé et le corps voûté racontent une vie de dur labeur. Le programme compte 66 aïeules, âgées de 53 à 106 ans, et 3 papis. En échange d’un peu d’argent, de sacs de riz, ainsi que d’un accès aux soins, elles sont chargées de jouer les modèles pour les jeunes de la communauté, de transmettre savoirs et histoires, pour renforcer les liens intergénérationnels. Différentes activités leurs sont proposées; séances de gymnastique, cours d’alphabétisation – certaines de ces mamies ont appris à écrire leur nom pour la première fois – et sorties en villes. Dernièrement, les vieilles dames ont découvert Starbucks!


Texte et photographie par Eléonore Sok-Halkovich



Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône