Nouvel An Khmer – Angkor Sangkranta : Teanh prot devant Angkor Wat

C’est cet après-midi qu’ont eu lieu, devant le temple d’Angkor Wat, les premiers affrontements autour du Teanh prot, ou tir à la corde, un jeu très populaire dans le royaume, et habituellement pratiqué lors des cérémonies du Nouvel An Khmer.

Le Teanh prot cambodgien est l’un des jeux traditionnels les plus importants joués dans tout le pays au cours de certaines périodes de l’année, en particulier durant les trois jours de festivités du Nouvel An Khmer. Bien que ce jeu puisse être joué à tout moment par simple divertissement, il se joue rituellement dans l’après-midi du dernier jour de la nouvelle année et / ou durant l’après-midi de Chlong Chet, une cérémonie associée au riz organisée peu de temps après la nouvelle année. L’événement se déroule habituellement dans un espace ouvert d’un village ou d’un monastère bouddhiste.



Historiquement, le jeu semble montrer une connexion avec le mythe du brassage de la mer de lait. Ce mythe raconte les efforts des dieux et des démons agitant l’océan pour récupérer des trésors perdus ou cachés, en particulier l’amrita, l’élixir de l’immortalité. Un conte populaire indique clairement cette connexion.


Un acte symbolique du Teanh prot est la façon dont la corde était autrefois coupée par un prêtre bouddhiste à la fin du jeu. En raison des coûts liés à l’obtention d’une corde sur le marché, cette pratique n’est plus réalisée littéralement, de nos jours. Couper la corde symbolise l’ouverture ou le début de nouveaux cycles de temps: les douze mois lunaires de l’année et, surtout , une nouvelle saison ou cycle de culture du riz, qui doit traditionnellement commencer après la cérémonie de Chlong Chet. Ce n’est qu’après le Chlong que les villageois sont autorisés à commencer les processus de la culture du riz.

Photographies par Khem Sovannara


#Célébrations

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône