top of page
Ancre 1

Nature : Le léopard d'Indochine, espèce en danger critique d'extinction, a disparu du Cambodge

Bien qu'une femelle léopard ait été photographiée en 2022 dans le Mondolkiri, une étude menée par Panthera, une organisation mondiale dédiée à la conservation des félins sauvages, en partenariat avec WildCRU de l'Université d'Oxford, déclare le léopard d'Indochine aujourd'hui éteint au Cambodge.

Léopard d'Indochine. Photo CG
Léopard d'Indochine. Photo CG

Les résultats de l’étude, publiés par Biological Conservation, indiquent également que la sous-espèce a disparu de toute l’Indochine orientale (y compris le Cambodge, le Laos et le Vietnam). Le léopard a été vu pour la dernière fois au Vietnam au début des années 2000 et au Laos en 2004.

Selon le communiqué de presse de l’ONG, les scientifiques lancent aujourd’hui un « sérieux avertissement concernant l’extinction imminente du léopard d’Indochine de la planète sans financement et action de conservation immédiats dans ses deux derniers bastions en Malaisie péninsulaire et dans le complexe forestier du Tenasserim septentrional à la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar ».

Le manque de financement et les priorités concurrentes en matière de conservation des espèces ont largement empêché la mise en œuvre d’initiatives visant spécifiquement à la reconstitution et à la croissance des derniers léopards d'Indochine.

L’étude a porté sur deux zones protégées du paysage des plaines orientales du Cambodge et sur l’agrégation de données provenant de sept relevés de pièges photographiques réalisés entre 2009 et 2019.

De manière alarmante, les scientifiques ont constaté que la population de léopards avait diminué de 82 % en 11 ans, les données suggérant que 42 % de la population disparaissait chaque année. Une étude supplémentaire réalisée en 2021 n’a pas permis de détecter de léopard, ce qui suggère que l’espèce est désormais fonctionnellement éteinte (la population n’est plus viable), voire totalement disparue du paysage.

Au cours de la période d’étude, une augmentation drastique de l’activité humaine a également été constatée, avec une multiplication par 20 de l’activité humaine et une multiplication par 1 000 du taux de rencontre des pièges mortels (par exemple, les collets pour animaux sauvages, les pièges métalliques) malgré les efforts d’application de la loi.

Susana Rostro-García, scientifique spécialiste de la conservation des léopards à Panthera et auteur principal de l’étude, déclare : « Si l’application de la loi s’est intensifiée au cours de la dernière décennie, elle n’a pas suffi à empêcher la disparition du léopard de ce site prioritaire ».

« Il est maintenant temps de s’unir pour protéger efficacement les populations restantes de léopards indochinois et de mettre en place des efforts proactifs à long terme qui s’attaquent aux causes de la chasse au collet, des campagnes d’éducation et des programmes qui réduisent la consommation de viande et de produits dérivés d’animaux sauvages par le grand public. »
Léopard d'Indochine. Photo CG
Léopard d'Indochine. Photo CG

M. Rostro-García ajoute : « Si la communauté internationale n’injecte pas rapidement des ressources pour empêcher la disparition du léopard indochinois dans ses deux derniers bastions, nous perdrons à jamais cette sous-espèce unique de la planète ».

Les scientifiques ont été alarmés de découvrir un déclin aussi rapide des densités de léopards au Cambodge, qui s’est produit en dépit d’efforts accrus en matière d’application de la loi, notamment l’augmentation du nombre de gardes forestiers, des distances de patrouille et de l’enlèvement des pièges à mâchoires.

Un niveau de braconnage absolument sans précédent est à blâmer, avec un nombre presque inconcevable de 12 millions de collets estimés présents dans l’est de l’Indochine.

Contrairement à d’autres régions du monde, il est peu probable que les progrès en matière d’application de la loi suffisent à empêcher la prolifération de la chasse au collet et l’aggravation des pertes d’espèces sauvages au Cambodge, au Laos et au Vietnam.

Gareth Mann, directeur du programme Léopard de Panthera, a déclaré : « Il est décourageant de voir le léopard, longtemps négligé, suivre le même sort que le tigre au Cambodge, au Laos et au Vietnam. Tout comme l’Indochine est aujourd’hui le point zéro du braconnage et de la conservation du tigre, c’est également là que la communauté mondiale et la communauté de la conservation doivent pleinement investir leurs efforts pour sauver le léopard, main dans la main avec les gouvernements de la Thaïlande, de la Malaisie et du Myanmar ».

Des enquêtes ont révélé qu’environ 83 % des Cambodgiens ruraux chassent la viande sauvage au moins une fois par an. Panthera, le gouvernement thaïlandais et d’autres partenaires vont lancer une étude sur le statut des léopards et des panthères en Thaïlande, qui définira les mesures de conservation nécessaires à la reconstitution de l’espèce.

Léopard d'Indochine. Photo CG
Léopard d'Indochine. Photo CG

Le léopard d’Indochine est l’une des sept sous-espèces présentes en Asie, tandis qu’une sous-espèce se trouve en Afrique.

Historiquement présent dans toute l’Indochine, le léopard indochinois a perdu 95 % de son aire de répartition. Outre la chasse pour la viande de brousse et le braconnage pour le commerce illégal d’espèces sauvages, la perte d’habitat, le déclin des proies et les conflits avec les populations sont à l’origine de cette perte, créant un cocktail mortel de menaces pour les léopards d’Asie et du monde entier.

Bien qu’il soit considéré comme le félin sauvage le plus persécuté au monde, le léopard dans son ensemble est classé « vulnérable » sur la liste rouge des espèces menacées de l’UICN, tandis que la sous-espèce du léopard d’Indochine est classée « en danger critique d’extinction ».

Sa disparition au Cambodge intervient juste après la publication d’un sombre rapport sur la faune et la flore de la planète, qui affirme que près de la moitié des espèces de la planète connaissent un déclin rapide de leur population en raison de la perte de leur habitat et du changement climatique.

Source : Mid-day.com

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page