Nature – Environnement : 80 Bantengs repérés dans la zone de conservation des Cardamomes

Une population de 80 bantengs (Bos javanicus) a été découverte à Phnom Pouy, dans le corridor de conservation des Cardamomes.

Banteng ou Bos javanicus


Cette information a été partagée samedi par S.E. Say Samal, ministre de l’Environnement.

Actuellement, le banteng ou Bos javanicus est inscrit sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Cet animal ressemble au bétail domestique. Il peut atteindre une hauteur de 1,65 m et un poids maximal de 800 kg. Chez les mâles, le pelage est souvent de couleur marron foncé, tandis que les femelles et les jeunes sont plus clairs avec une bande dorsale sombre.

Le banteng est une espèce de bétail sauvage en déclin dont on parle relativement peu. Le public n’associe généralement pas le mot « bétail » aux jungles sauvages et exotiques, mais les bantengs sont des animaux rares, insaisissables, et presque mystiques vivant dans la forêt tropicale. Ils demeurent l’une des espèces rares de bovins sauvages qui subsistent dans le monde.

La principale menace à laquelle le banteng est confronté est la chasse à la viande et aux cornes. Sa population a aussi considérablement diminué au cours des dernières décennies. Les maladies et les parasites transmis par le bétail domestique et la perte d’habitat représentent également une menace sérieuse pour sa survie. Les populations de bantengs du continent asiatique ont chuté d’environ 80 % au cours des dernières décennies.

D’après les estimations, le Cambodge compterait entre 2 700 et 5 700 bantengs à l’état sauvage. Cela constituerait la plus grande population de bantengs du monde.

CG avec AKP Phnom Penh, septembre 2019 —

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône