Nature & Cambodge : À propos du Chheuteal Toek (ឈើទាលទឹក), arbre de prière pour les communautés

Le Chheuteal Toek constitue une ressource importante pour les communautés locales de tout le Cambodge pour ses produits liés à la résine.

Dipterocarpus alatus (ឈើទាលទឹក)
Dipterocarpus alatus (ឈើទាលទឹក). Photographie CG

Il fait partie de la famille des Diptérocarpacées et possède des fruits aptères, qui facilitent la dispersion des graines. C’est un arbre immense qui peut atteindre une hauteur de 50 mètres.

Le tronc cylindrique droit possède une écorce gris clair et pas de branches sur une hauteur de 20 mètres. Les feuilles sont ovales à elliptiques et légèrement poilues sur la face supérieure et plus densément sur la face inférieure.

Il s’agit d’une espèce commune en Indochine et dans la péninsule malaise, que l’on rencontre normalement dans les forêts sempervirentes ou mixtes, semi-vertes, et qui fait partie des nombreuses espèces de Chheuteal telles que Bangkuy et Preng.

La résine produite par le Chheuteal Toek constitue un important produit forestier non ligneux au Cambodge. La résine permet de nombreux usages différents, notamment l’éclairage, le placage, le calfeutrage des bateaux et la médecine traditionnelle.

Le bois est utilisé pour la construction de maisons. Les villageois utilisent aussi cet arbre comme site rituel de prière et d’offrande pour les esprits de la forêt appelés Prey Areak.

Extraction de la résine
Extraction de la résine. Photographie CG

Comme la résine est récoltée sur des arbres vivants, cette espèce est souvent présente dans des peuplements écologiquement importants dans des zones qui auraient pu être déboisées. Les grands arbres créent un bon habitat pour les oiseaux nicheurs et les espèces d’abeilles sauvages. Les cochons sauvages mangent la résine fraîche lorsqu’elle tombe sur le sol.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône