MétaHouse : Les restes des khmers rouges

Les cicatrices de l’après-guerre au Cambodge ne sont pas seulement physiques…A rappeler que ce petit état d’Asie du Sud-est reste l’un des pays les plus minés au monde. La photographe Maureen Lambray a entrepris de photographier plusieurs victimes de ces abominations que sont les mines anti-personnel au Cambodge et de les faire témoigner.


La photographe américaine en a fait un livre et une sélection de ses meilleurs clichés, ou plutôt des images les plus fortes, sera exposée à la Métahouse à partir du mardi 17 novembre 2016. L’inauguration de l’exposition sera accompagnée de la projection de deux documentaires : Les sentinelles silencieuses et la guerre des lâches de David. A Feingolds. Enfin une discussion animée par Sok kehang Ly et Mme Suyheang du Anlong Veng Peace Center viendra clôturer cette soirée, événement à ne pas manquer pour se rappeler que les victimes sont toujours bien là, mutilées.

Ouverture le 17 novembre à 18 heures.



APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône