forum 1.jpg
forum 2.jpg

Mékong : Le fleuve, sous pression accrue, nécessite une « diplomatie de l’eau »

La Mekong River Commission - Commission du Mékong (MRC) appelle à une action urgente « pour protéger le fleuve dans l’intérêt des millions de personnes qui en dépendent en Asie du Sud-Est »

Selon la MRC, le Mékong est gravement touché par les projets d’infrastructures hydrauliques et le changement climatique.
Selon la MRC, le Mékong est gravement touché par les projets d’infrastructures hydrauliques et le changement climatique. Photo CG

Le 15 mars, la Commission a publié un rapport de 174 pages mettant en évidence ses principales réalisations et actions, et présentant des indicateurs clés qui ont permis de sensibiliser l’ensemble de la région à l’impact du développement et des aléas climatiques de plus en plus graves sur le bassin inférieur du Mékong.

Le nouveau rapport appelle à une « diplomatie de l’eau » urgente pour protéger le plus grand fleuve d’Asie du Sud-Est et « promouvoir le développement durable pour les millions de personnes de la région », indique la MRC dans son communiqué de presse.

Le communiqué cite les propos de Prawit Wongsuon, président du Comité national thaïlandais du Mékong :

« Dans le bassin inférieur du Mékong, l’impact du changement climatique a de profondes répercussions sur le bien-être social et économique de nos concitoyens et représente un défi permanent pour les décideurs politiques ».

Il ajoute que la diplomatie de l’eau, un dialogue nécessaire entre les pays de la MRC mais aussi avec ses grands voisins en amont comme la Chine, devient plus en plus importante dans la région, notamment en raison du nombre croissant de projets d’hydroélectricité et d’autres infrastructures liées au développement.

Le rapport cite l’exemple spécifique de son Centre régional de gestion des inondations et des sécheresses, qui a été élargi en 2017 pour inclure la prévision des sécheresses. Cette capacité de prévision a depuis « contribué à sauver des vies et à protéger les biens des personnes vivant dans le bassin ».

En 2021, la MRC et l’ASEAN ont lancé le Dialogue sur la sécurité de l’eau afin de promouvoir des solutions innovantes aux nouveaux problèmes de sécurité de l’eau. Le Mékong est un immense habitat de biodiversité qui fournit des protéines aux animaux et aux plus de 60 millions de personnes qui vivent le long du fleuve, rappelle la MRC.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône