Livre – Khmers Rouges : L’inspiration Schanberg

A l’occasion du décès du journaliste Sydney Schanberg, alors que ses trois livres (The Death and Life of Dith Pran, The Killing Fields: The Facts Behind The Film et Beyond the Killing Fields) ne sont pas disponibles en version française, redécouvrir son travail à travers le livre de Christopher Hudson, un travail réalisé par Christopher Hudson, en collaboration avec Schanberg lui-même et le producteur de La Déchirure, David Puttnam : La Déchirure : Cambodge 1973-1979.


Note de l’éditeur :

Cambodge, août 1973. La guerre fait rage. A Phnom-Penh grouille une société cosmopolite de diplomates, de réfugiés, de journalistes. Parmi eux Sydney Schanberg, du New York Times, un de ces hommes intègres, passionnés de vérité, et à ses côtés le Cambodgien Dith Pran, doux, acharné et efficace, fasciné par le métier de reporter. Début 1975. Les Khmers rouges progressent, l’ambassade américaine plie bagages dans un vent de panique. Dans la capitale sans défense, c’est l’entrée triomphale des Khmers rouges, portés par un espoir insensé de la population, bien vite battu en brèche par le début d’une sanglante répression. La haine a pris le pouvoir, et c’est pour le Cambodge le commencement d’un voyage au bout de l’enfer. Pris dans la tourmente, Schanberg et Pran parcourent la ville meurtrie pour témoigner, jusqu’au jour où les derniers étrangers sont évacués.


Fin 1975-1979. Pran n’a pu s’échapper. Dans les camps de travail de Pol-Pot, il entame sa descente personnelle au fond du gouffre. Délation, famine, absence de sommeil, massacres… Angkar travaille les corps pour briser les âmes. L’image la plus hallucinante, peut-être, est celle de ces tueurs de douze ans, abreuvés de haine, devant lesquels, par peur, les hommes courbent la tête. Mais Pran est de la race de ceux qui survivent. Il s’évadera et retrouvera Schanberg.


Christopher Hudson a emprunté l’œil et le style du reporter pour nous donner un récit vivant, sobre, plein de pages émouvantes et fortes, extraordinaire document sur l’un des épisodes les plus tragiques de l’histoire contemporaine. Ce témoignage sur la dissolution d’une société et l’avènement toujours possible du règne de la terreur a été à l’origine d’un grand film salué comme un chef-d’œuvre par la presse unanime.

Source : Pocket

Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône