Livre & Histoire : Auguste Pavie, l'explorateur aux pieds nus

Auguste Pavie (1847-1925) est aujourd'hui une figure oubliée de l'expansion coloniale française. Explorateur et diplomate, ce Breton est l'exemple d'une carrière fulgurante, comme les colonies pouvaient le permettre alors.

Simple commis des télégraphes en Indochine en 1869, il finit ministre plénipotentiaire en 1896. Son épopée indochinoise nous fait voyager au Cambodge, au Siam, sur le Mékong et ses affluents, à travers tout le Laos, cotoyer des rois, des pirates, des populations montagnardes inconnues jusque là. Quand il regagne la métropole en 1895, grâce à lui, les territoires laotiens font partie de l'Indochine française. Pavie ne rechercha pas la gloire. Il consacra la fin de sa vie à l'écriture du récit de ses explorations. L'importante collection intitulée Mission Pavie est divisée en deux séries : Géographie et voyages, qui compte sept volumes et un atlas publiés de 1900 à 1919 ; et Etudes diverses, qui compte trois volumes publiés de 1898 à 1904.

Botaniste, géographe, topographe, ethnologue, photographe, c'est un homme de la IIIe République. Libre penseur, franc-maçon, il incarne les idéaux républicains et il oeuvre pour la grandeur de la France qui veut apporter à l'Indochine la liberté, la paix et le progrès.

Pavie aime entrer en contact avec les populations, connaître leurs coutumes et leurs légendes, s'en faire apprécier. Ce « grand humain de l'Indochine » est un des rares à pouvoir écrire : « je connus la joie d'être aimé des peuples chez qui je passai ». Pavie nous transporte dans une Indochine authentique, au Laos, royaume du million d'éléphants et du parasol blanc, à Luang Prabang, cité du Bouddha d'or et du flamboyant, sur le Mékong, fleuve mythique, qui après lui ont attiré voyageurs et artistes comme Jean Bouchaud et André Maire. Sur ce Cambodge qu'il aimait tant, il écrivait :

« Je savais combien passionnément les Khmers aiment redire les époques légendaires, à quel point les traces de l'art merveilleux disparu excitent leur imagination, combien l'incroyable suite de catastrophes qui a amené le plus brillant empire à un état d'abaissement grand vis-à-vis de voisins point moralement supérieurs, les Annamites et les Siamois, donne à tous une réserve timide, avec quelle injustice ces voisins s'empressent de les taxer d'orgueil s'ils laissent percer la pensée noble enfermée chez chacun d'un revirement possible de la fortune »

«Et je savais que si leurs sentiments intimes restent cachés pour ceux qu'ils craignent ne savoir les comprendre, c'est au contraire avec une confiance extrême qu'ils découvrent leur cœur à celui en qui ils voient de la sympathie pour eux »

« Auguste Pavie, l'explorateur aux pieds nus », est un livre d'Isabelle Dion publié en 1961, l'ouvrage est disponible sur Amazon

Notes : France Archive & ANOM

Cambodge_Mag_807x123_FR.jpg

S'abonner à Cambodgemag

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône