Lire et relire : Le Retour à l’argile de Georges Groslier

Note de l’éditeur :

“…Nous dispensons progrès et civilisation. Nous sommes, paraît-il, les bienfaiteurs de ces peuples à jet continu. Ils ont tout à apprendre de notre protectorat… Si l’un de nous tentait l’inverse ? N’aurions-nous donc absolument rien à apprendre par hasard ?… ” Il semble que pour certains coloniaux, cette question se soit posée. Dans Le retour à l’argile, Claude se rend compte, peu à peu, de la futilité des affirmations occidentales face au Cambodge dont il découvre les richesses dans sa pureté et sa continuité. Sans complaisance, pas plus pour lui-même que pour son milieu, nous accompagnons la remise en question de cet homme qui se démet de ses certitudes comme on enlève un à un ses vêtements, pour atteindre non pas une vérité, mais tout au moins un abandon des préjugés. ” Comme le fleuve dépose ses alluvions et repart allégé… “



Recevoir les articles dès leur publication

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône