top of page
Ancre 1

Les Invités du Mag : Ratana Phurik Callebaut et Frank Dufrenoy découvrent « Yi Sang the Garden »

Second volet des Invités du Mag avec deux personnalités de la communauté d’affaires, Ratana Phurik Callebaut et Frank Dufrenoy qui ont pu découvrir le cadre verdoyant du restaurant Yi Sang the Garden et un menu cambodgien et asiatique généreux et délicat.

Ratana Phuric Callebaut et Frank Dufrenoy
Ratana Phurik Callebaut et Frank Dufrenoy

Chacun connait le beau sourire, mais aussi les solides compétences que Mme Phurik Callebaut a démontrées tout au long d’une carrière qui l’a vue prendre les rênes de la Chambre de Commerce France Cambodge, évoluer chez DFDL, mais aussi diriger EuroCham et y apporter de sérieuses contributions comme le Livre Blanc et d’autres publications clés. Femme de tête, femme d’affaires, leader d'exception, Ratana est aussi une de ces jolies femmes avec qui le temps qui passe se comporte comme un gentleman.

Quant à Frank, sa personnalité avenante, son regard bleu et volontaire ainsi que ses compétences en marketing, mais aussi média, lui ont permis d’évoluer au sein de plusieurs entreprises de la place, notamment : Graphic Root, LLC, KhmerDev et Impact M&A. Il travaille aujourd’hui en indépendant.

Quant au troisième « personnage », il s'agit aujourd'hui de l'un des fleurons du groupe Thalias : le restaurant Ysang the Garden Toul Kork. L'établissement, inauguré avec faste en 2018, est situé au 13 rue 337 et a élu domicile dans une splendide et impressionnante villa aux murs blancs. Donnant directement sur la rue, se trouve également une cuisine vitrée où les chefs s'affairent à préparer ces délicieux canards rôtis et autres plats de style cantonais.

Ysang the Garden Toul Kork
Ysang the Garden Toul Kork

Plusieurs tables extérieures sont installées à proximité, sous un grand arbre dont l’ombre et la fraîcheur sont particulièrement agréables en ces midis de mousson lourds et chargés d’humidité. Sur la droite, un autre espace vert avec un escalier traversant un bassin et menant à un autre espace de convivialité plus serein et décoré d’une imposante statue.

À l’intérieur, décoration luxueuse, mais sans tape-à-l’œil, le premier étage de la villa est accessible par un large escalier circulaire au centre de la salle. On remarque également, une cave à vins climatisée, quelques belles œuvres d’art, un salon d’attente confortable et plusieurs salons privés.

Pour ce menu spécial, nous retrouvons les entrées emblématiques de l’enseigne : Dim Sun tels Siu Mai, Xia Jiao et Xiao Long Bao servis dans ces petits paniers de bambou chauffés à la vapeur. À l’image des précédentes expériences au sein d’autres restaurants de l’enseigne, les entrées sont parfaites, bien présentées et cuisinés avec cette finesse qui caractérise les chefs formés par le créateur de l’enseigne, à savoir M. Luu Meng.

Les fameuses entrées de l'enseigne Ysang
Les fameuses entrées de l'enseigne Ysang...
....parfaitement préparées et...
....parfaitement préparées et...
authentique signature des chefs formés par Luu Meng
...authentique signature des chefs formés par Luu Meng...

Vient ensuite une salade de saumon frais qui fera l’unanimité parmi nos convives. Poisson excellent et délicieusement fondant en bouche, assaisonnement à peine aigre-doux et garniture de salade et avocat mûr comme il faut, cette entrée est un authentique régal.

Salade de saumon frais, un vrai régal
Salade de saumon frais, un vrai régal

Arrivent ensuite un bœuf en sauce à la mode cambodgienne et du riz frit en abondance. Comme toujours, la préparation ne souffre aucune critique, la viande est tendre à souhait et le riz frit confirme que le riz cambodgien figure parmi les meilleurs du monde. Seul très léger bémol, les morceaux de viande auraient gagné à être découpés en morceaux de plus petite taille.

Parmi les plats principaux, le cochon braisé fera également l’unanimité. À la fois croustillant et onctueux, ce plat de cochon sauvage figure également parmi les meilleures préparations Ysang et se trouve être le fruit d’une longue histoire.

Parmi les plats principaux, le cochon braisé
Parmi les plats principaux, le cochon braisé

Il y a plusieurs années, Luu Meng, a reçu une invitation du ministre de l’Environnement, Son Excellence Say Sam Al, pour se joindre à une délégation qui visiterait la région de Kulen, rencontrerait les villageois et étudierait les moyens de protéger les forêts, l’eau et les ruines des temples de la région.

Lorsque les délégués sont arrivés, ils ont découvert que les villageois avaient fait rôtir un cochon local en leur honneur, une tradition de longue date dans la région. Luu Meng se souvient d’avoir été fasciné par ces saveurs extraordinaires.

Après de nombreuses discussions, Meng a appris que les habitants de la région abandonnaient l’élevage traditionnel de porcs, pratiqué depuis des générations. Les porcs n’étaient que semi-domestiqués et dépendaient de la forêt pour se nourrir. Le prix que les villageois obtenaient sur le marché était ridicule et nombre d'entre eux se tournaient vers la culture de la noix de cajou et pire encore, vers l’exploitation forestière illégale.

Luu Meng a rapidement accepté d'acheter les cochons de Kulen au double de leur prix habituel afin de rendre l’élevage rentable et durable pour les villageois. En retour, les villageois contribueraient à la protection de la forêt, vitale pour la durabilité de leurs porcs.

Le « Kadaw Kulen Pig » est ainsi devenu très célèbre au Cambodge, considéré comme la meilleure source de viande de porc locale du pays. Il s’agit aujourd’hui d’une délicatesse nationale et d’un trésor culinaire.

Grâce à l’aide internationale et gouvernementale, mais également au soutien de Luu Meng et du groupe Thalias, l’élevage de porcs est redevenu prospère et durable sur la montagne Kulen.

Pour conclure cette dégustation, une soupe de poisson à la cambodgienne à laquelle feront également honneurs nos invités en soulignant la qualité et le goût exceptionnel du bouillon en particulier.

Soupe de poisson, un bouillon exceptionnel
Soupe de poisson, un bouillon exceptionnel

Hormis une petite remarque purement de forme, ce déjeuner a permis à nos deux invités de découvrir un endroit emblématique de la cuisine khmère et chinoise dans la capitale. Parmi les plats qui auront particulièrement retenu leur attention, citons la salade de saumon, le porc braisé et la soupe de poisson. Quant au service, il s'est montré, une nouvelle fois, à l'image du personnel du groupe Thalias, efficace, attentionné et réactif. une adresse incontournable donc pour ceux qui souhaitent vivre une belle expérience de gastronomie locale et asiatique, dans un cadre très agréable et servie avec grand soin et professionnalisme.

Pour en savoir plus sur cet établissement, lire également la critique de l'expert Pascal Médeville.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page