Les autorités de Phnom Penh annoncent les mesures administratives contre la propagation du COVID-19

Les autorités municipales de Phnom Penh ont publié les mesures administratives pour combattre et prévenir la propagation de la pandémie de COVID-19, en conformité avec la circulaire du gouvernement parue hier.

Les mesures ( Décision no. 249/21សសរ) , qui dureront 14 jours, entreront en vigueur du 29 juillet, à 23 h 59, au 12 août, souligne la nouvelle directive de l’administration municipale publiée cet après-midi.

Restrictions

Au cours de cette période de deux semaines, précise le communiqué, les activités professionnelles et commerciales à haut risque telles que les cours en présentiel, les KTV, les boîtes de nuit, les brasseries et les casinos, les stations balnéaires, les musées, les terrains de jeux et les parcs d’attractions, les entreprises de massothérapie, de sauna et de hammam, les débits de boissons alcoolisées, les cinémas, les théâtres, les clubs de sport et les centres de remise en forme seront interdits.

Tous les restaurants, traiteurs, magasins d’alimentation, cafés et autres points de vente de nourriture et de boissons sont autorisés à fonctionner normalement, mais uniquement avec des plats à emporter, poursuit le communiqué.

En outre, les rassemblements privés de plus de 10 personnes seront interdits, avec quelques exceptions, et un couvre-feu sera imposé de 21 heures à 3 heures du matin, sauf en cas d’urgence sanitaire et familiale, pour les services médicaux, de lutte contre l’incendie et les services publics.

Les activités professionnelles et commerciales ainsi que les rassemblements qui ne sont pas restreints devront strictement respecter les règles de sécurité sanitaire, souligne le document.

La nuit dernière, le gouvernement royal du Cambodge a annoncé la mise en place d’une campagne nationale de deux semaines contre la propagation du COVID-19, le pays étant confronté à l’arrivée de la troisième vague de transmission à grande échelle causée par le variant Delta.

Toutes les provinces et les capitales ont reçu l’ordre de prendre des mesures administratives et de sécurité sanitaire, ainsi que de renforcer les mesures réglementaires dans leurs zones géographiques respectives, et d’appliquer strictement ces mesures pendant cette campagne.

Outre le couvre-feu et l’interdiction des activités professionnelles et commerciales à haut risque, l’identification des zones touchées en zones rouge, jaune foncé et jaune fait aussi partie des mesures préconisées pour les autorités provinciales et municipales.

La prévention ou l’arrêt de la transmission du Delta dans la communauté est la priorité majeure et la plus grande responsabilité de chaque province et capitale, en particulier des provinces limitrophes, et les mesures prises doivent donc être strictes et immédiates.

Les ministères et les institutions publiques, le secteur privé ainsi que les particuliers sont encouragés à utiliser les kits de test rapide pendant cette campagne de 14 jours afin de contribuer avec le gouvernement royal à combattre et à prévenir la propagation du COVID-19.

Ce matin, le nombre de cas de COVID-19 au Cambodge s’élevait à 75 917, dont 10 049 importés. Le variant Delta a été détecté jusqu’à présent sur plus de 100 personnes au Cambodge, la plupart d’entre elles étant des travailleurs migrants cambodgiens revenant de Thaïlande.

C. Nika — AKP

105 vues0 commentaire