top of page
Ancre 1

Le projet cambodgien « Tonlé Sap, qui transforme les vies et les moyens de subsistance », remporte un prix international 

Un projet de réduction de la pauvreté et de développement des petits exploitants au Cambodge a remporté le prestigieux prix du Fonds international de développement agricole (FIDA) pour le genre, à l’issue d’un processus rigoureux de sélection parmi les projets de 177 pays à travers le monde pour représenter la région Asie et Pacifique.

Pêcheurs sur le Tonlé Sap. Photo fournie
Pêcheurs sur le Tonlé Sap. Photo fournie

Selon le communiqué de presse de la Banque Asiatique de Développement (BAB), le projet a été reconnu pour « son engagement fort et axé sur les résultats en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes rurales dans l’agriculture, l’amélioration des moyens de subsistance et l’accès au financement dans ses sept provinces cibles le long du bassin du Tonlé Sap au Cambodge ».

Le Secrétariat du Comité national pour le développement démocratique infranational (NCDDS) du ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche sont les responsables de la mise en œuvre du projet.

Cofinancé par le gouvernement royal du Cambodge, la BAD et le FIDA, le projet TSSD-AF a porté la représentation des femmes à 60 % dans les comités de gestion dans les 270 communes ciblées et a considérablement amélioré les ressources agricoles du Cambodge. Il a également contribué à améliorer la durabilité de son secteur agricole dans sept provinces, au profit de quelque 650 000 ménages, en particulier « les petits exploitants agricoles pris au piège d’une pauvreté prolongée ».

S.E. Ny Kim San, chef adjoint du NCDDS et directeur du projet TSSD-AF, Mme Morn Leakhena, directrice du conseil d’administration de l’association pour l’amélioration des moyens de subsistance des agriculteurs créée dans le cadre du projet, et Mme Lim Sereyroth, conseillère, ont représenté l’équipe du projet lors de la remise du prix à l’occasion d’un événement officiel qui s’est déroulé les 14 et 15 février à Rome.

« C’était un grand honneur pour moi de faire partie de l’équipe qui représentait les femmes bénéficiaires du projet lors de la remise du prix. Elles jouissent de bien meilleures conditions de vie, assurent l’éducation supérieure de leurs enfants et développent leurs entreprises. En tant que bénéficiaire du projet et Cambodgienne, je suis très fière de cette réussite », a déclaré Mme Morn Leakhena.

S’appuyant sur le succès de sa première phase, le projet de réduction de la pauvreté et de développement des petits exploitants du Tonlé Sap (TSSD), le projet TSSD-AF coûte 66 millions de dollars, dont 6 millions sont financés par le gouvernement cambodgien, 50 millions par la Banque asiatique de développement et 10 millions par le Fonds international de développement agricole (FIDA).

« Bien en ligne avec la stratégie rectangulaire et son successeur, la stratégie pentagonale, du gouvernement royal avec une forte priorité dans la réduction de la pauvreté inclusive, durable et résiliente, le projet TSSD-AF a donné la priorité à l’inclusion des femmes, en particulier celles des petites exploitations agricoles et piégées dans la pauvreté, pendant toute la durée du projet, tout en améliorant la productivité agricole, la diversification agricole et l’accès aux marchés, ce qui se traduit par de meilleurs moyens de subsistance et des revenus plus élevés dans les zones du projet », a déclaré S.E. Ny Kim San.

Le projet TSSD-AF, qui durera jusqu’en juillet 2024, couvre principalement les provinces situées le long du bassin du Tonlé Sap. Les provinces ciblées sont Battambang, Banteay Meanchey, Siem Reap, Kampong Thom, Kampong Cham, Thbong Khmum et Prey Veng.

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page