Le Premier ministre appelle les entreprises de l’ASEAN à exploiter la technologie numérique

Le Premier ministre Hun Sen a exhorté les pays membres de l’ASEAN à faire progresser la transformation numérique, en particulier à encourager les entreprises commerciales à exploiter la technologie numérique, « afin de promouvoir un développement résilient et durable dans la région ».

Le Premier ministre Hun Sen
Le Premier ministre Hun Sen. AKP

Le Premier ministre cambodgien s’est exprimé lors de la cérémonie de clôture du Sommet des affaires et de l’investissement de l’ASEAN 2021, qui s’est tenu lundi en ligne et qui avait pour thème « Construire notre futur numérique à long terme ».

S.E. Hun Sen a souligné que l’évolution de l’économie numérique était porteuse de vastes opportunités ; car elle constitue non seulement une nouvelle source de croissance économique, mais aussi une possibilité d’augmentation de la productivité économique.

« Dans ce contexte, afin de promouvoir un développement résilient et durable dans la région, l’ASEAN doit faire progresser la transformation numérique par la mise en œuvre du Plan directeur numérique 2025 de l’ASEAN ainsi que d’autres initiatives clés »

« Parallèlement, l’accélération de l’intégration régionale et mondiale est également l’une des principales priorités pour soutenir la reprise et le développement socio-économique durable. L’ASEAN doit continuer à adhérer au multilatéralisme et s’efforcer de faire progresser le programme d’intégration régionale conformément à la Vision 2025 », a ajouté le Premier ministre.

« Pour cela, nous devons accorder la plus grande attention à un certain nombre de travaux importants, notamment : favoriser une libéralisation complète et approfondie du commerce des services et des investissements, faciliter la circulation transfrontalière des voyageurs en toute sécurité et renforcer la capacité des micros, petites et moyennes entreprises ».

Le Premier ministre a également souligné les rôles que le secteur privé pouvait jouer afin de contribuer à la réalisation des travaux prioritaires et du plan de travail de l’ASEAN en 2022, à savoir :

  1. Tirer pleinement parti des accords de libre-échange existants de cette organisation, en particulier du RCEP dont l’entrée en vigueur est prévue début 2022, afin de stimuler les activités commerciales et d’investissement de manière à créer des emplois, augmenter les revenus de nos populations et stimuler la croissance économique.

  2. Contribuer au développement des ressources humaines par le transfert de technologies, de connaissances et de savoir-faire, en particulier le développement des compétences numériques.

  3. Renforcer la collaboration entre le secteur public et privé, notamment par le biais du mécanisme de partenariat, afin de mobiliser des ressources financières pour le développement et la mise en œuvre de diverses initiatives ainsi que pour répondre aux besoins financiers en vue d’une reprise socio-économique durable.

Source AKP