top of page
Ancre 1

Cambodge & EU : Le président de l'UE-ABC se déclare optimiste quant au climat d'investissement

Jens Ruebbert, président du Conseil d'affaires Union européenne - ASEAN, a exprimé son optimisme quant au climat d'investissement au Cambodge sous le nouveau gouvernement, « le Premier ministre Hun Manet offrant un large soutien au secteur privé ».

Jens Ruebbert, président du Conseil d'affaires Union européenne - ASEAN (EU-ABC)
Jens Ruebbert, président du Conseil d'affaires Union européenne - ASEAN. Photo EU-ABC

M. Ruebbert et sa délégation de l’UE-ABC ont rencontré M. Manet au Palais de la Paix où ils ont discuté d’un certain nombre de projets. Des représentants de 25 entreprises privées et le nouvel ambassadeur de l’UE, Igor Driesmans, participaient également à cette réunion du 24 octobre 2023.

D’après une déclaration publiée sur les réseaux sociaux, M. Ruebbert a exprimé sa conviction que « le leadership de M. Manet stimulerait le développement du Cambodge dans tous les secteurs ».

Le texte rappelle également que le gouvernement royal encourage les investissements de nombreux pays dans le monde, y compris ceux de l’Union européenne, grâce à ses politiques d’incitation.

Lors de la rencontre, M. Ruebbert a débuté son discours en félicitant Hun Manet au nom des nations européennes pour son accession au poste de Premier ministre du Royaume du Cambodge. Le président de l’UE-ABC a également exprimé « sa foi dans la collaboration avec le gouvernement royal pour le développement durable et la prospérité dans divers secteurs de l’économie ».

Huit entreprises, à savoir Heineken, KPMG, Shell, Zuelling Pharma, Danone, DHL, JTI et Airbus, ont été invitées par le Premier ministre à partager leurs points de vue sur la politique prioritaire du gouvernement cambodgien avec le secteur privé.

Le même jour, Nut Unvoanra, secrétaire général adjoint de l’Office cambodgien d’investissement du Conseil pour le Développement du Cambodge (CDC), et la délégation UE-ABC se sont rencontrés.

M. Unvoanra a présenté une vue d’ensemble de la situation économique et des investissements dans le Royaume. Il s’est également attardé sur le rôle et la structure du CDC et sur le sous-décret relatif à l’application de la loi sur l’investissement. Une loi qui « ouvre les portes à tous les investisseurs et garantit la transparence, la prévisibilité, l’assurance des investissements, les mécanismes de résolution des litiges et un système d’incitation favorable ».

De nombreuses activités du CDC visant à attirer les investissements ont également été soulignées. Parmi elles, le lancement de bureaux pour les investisseurs européens, japonais, chinois et coréens. Les bureaux d’investissement agroalimentaire, la préparation de la feuille de route pour les secteurs de l’automobile et de l’électronique et le climat général d’investissement en 2023 sont les autres questions que l’institution entend traiter.

Selon le communiqué de presse de l’EU-ABC, Airbus, DHL, Roches et Lidl & Kaufland figurent parmi les poids lourds européens attirés par la perspective d’investissements dans le Royaume,

L’objectif de l’EU-ABC est de représenter la voix des acteurs européens sur les marchés de l’Asie du Sud-Est. Elle vise à promouvoir le commerce et l’investissement entre l’Europe et l’ASEAN dans des domaines aussi variés que la finance, la logistique, la technologie, l’agriculture, le gaz, l’alimentation et les boissons, ajoute le communiqué.

Le porte-parole du gouvernement, S.E. Pen Bona, a déclaré le 25 octobre que le nouveau gouvernement avait souligné trois points susceptibles de stimuler le développement du royaume.

« Premièrement, les membres du gouvernement sont jeunes et pleins d’énergie, ils sont très compétents et montrent la volonté et la motivation nécessaires pour remplir leurs fonctions », a-t-il déclaré, ajoutant :

« En seulement deux mois, nous avons vu que le Premier ministre avait obtenu de nombreux résultats, tant au niveau national qu’à l’étranger. Il a introduit la première phase de la stratégie pentagonale, qui a été mise en œuvre immédiatement, comme promis. Par exemple, le gouvernement a amélioré les services de santé publique, soutenu les travailleurs de l’économie informelle, renforcé les systèmes de protection sociale et amélioré les moyens de subsistance des ouvriers d’usine ».

Le président de l’Institut cambodgien pour la démocratie, Pa Chanroeun, a déclaré que, d’après ses observations, le nouveau premier ministre s’engageait à trouver des moyens d’attirer les investisseurs et de promouvoir le développement, afin que le Royaume atteigne le statut de pays à revenu moyen supérieur d’ici 2030 et à revenu élevé d’ici 2050 :

« Jusqu’à présent, nous avons vu la politique du gouvernement visant à promouvoir l’économie informelle. Le Premier ministre a également rencontré des investisseurs — afin d’accroître la coopération commerciale — et des hommes politiques, afin de renforcer les liens diplomatiques. Cela encourage l’activité économique. »

Toutefois, il a également fait part de ses préoccupations concernant l’amélioration des droits de l’homme et de la démocratie, soulignant qu’il s’agissait d’un élément clé pour favoriser le développement économique, notamment par le biais de la coopération commerciale avec les partenaires occidentaux, citant l’UE comme exemple de marché stratégique.

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación

Merci pour votre envoi !

bottom of page