Le PM ordonne des patrouilles héliportées au-dessus du Tonlé Sap pour appréhender les criminels

Le Premier ministre Hun Sen a ordonné à l'armée royale de faire appel à des patrouilles en hélicoptère pour prévenir les crimes liés à la pêche autour du lac Tonlé Sap, appréhender tout contrevenant et à le poursuivre en justice afin « de garantir la durabilité de la population des poissons du lac ».

Hélicoptère de l'armée de l'air du Cambodge
Hélicoptère de l'armée de l'air du Cambodge

Ces instructions ont été données dans la soirée du 23 mars, lors de la clôture de la réunion annuelle du ministère de l’Agriculture, des forêts et de la Pêche, destinée à faire le point sur les travaux de l’année passée et à planifier ceux de 2022.

S’exprimant lors de cet événement, le Premier ministre a déclaré que l’administration des pêches n’avait réussi qu’à mettre fin aux infractions concernant des pêcheurs individuels utilisant de petits bateaux et qu’elle n’avait pas été en mesure d’arrêter les groupes commettant des infractions à grande échelle.

Le Premier ministre a également souligné que c’était le même problème avec les tentatives destinées à réprimer l’exploitation forestière illégale dans le passé. Ils arrêtaient les individus qui coupaient des arbres pour les utiliser personnellement comme bois de chauffage, mais ne parvenaient pas à appréhender les grands négociants et les groupes organisés qui coupaient de grands arbres.

Les autorités provinciales de Pursat répriment la pêche illégale dans le lac. Photo Facebook
Les autorités provinciales de Pursat répriment la pêche illégale dans le lac. Photo Facebook
« Ne pouvons-nous pas sévir contre ces commerçants corrompus ? Ou peut-être que nous ne le pouvons pas parce que nos fonctionnaires acceptent des pots-de-vin ? », a déclaré le chef du gouvernement royal.

Il a ajouté que parfois, des fonctionnaires corrompus divulguaient les projets d’opérations de maintien de l’ordre aux auteurs des infractions afin qu’ils soient prêts à fuir les autorités en utilisant des bateaux rapides pour échapper aux autorités. Il a également ordonné que soient arrêtés les négociants corrompus qui commettent des délits et détruisent la population de poissons du lac Tonlé Sap.

« Quelle est la vitesse des bateaux à moteur de ces commerçants véreux ? C’est ce que nous allons découvrir. J’ai ordonné l’utilisation d’hélicoptères et j’ai déployé la marine pour les attraper et les mettre en prison. Nous ne pouvons pas nous montrer complaisants envers ces criminels », a-t-il annoncé, ajoutant :

« Si vous ne pouvez pas arrêter ces pêcheurs criminels, alors vous n’avez pas besoin d’être gouverneur de province - ni même fonctionnaire, chef de la police ou commandant de la police militaire », a-t-il déclaré.

S.E. Hun Sen, qui a récemment mobilisé les forces gouvernementales pour réprimer l’empiétement sur les zones humides du lac, a demandé à tous les ministères et institutions concernés autour du lac de reboiser plus de 60 000 hectares qui ont été confisqués aux contrevenants.

Il a ajouté que ces atteintes ne devaient pas se reproduire, car ces zones sont réservées à la reproduction des poissons et qu’il s’attendait à ce que, d’ici trois ans, les zones restaurées soient à nouveau de bonnes frayères pour les poissons.

Avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône