Le gouvernement cambodgien encourage les investissements dans les secteurs du pétrole et du gaz

Le gouvernement royal du Cambodge invite les investisseurs locaux et étrangers à s'engager dans le secteur du pétrole et du gaz dans le pays, car la demande de pétrole et de gaz est en forte augmentation.

S.E. Suy Sem, ministre des Mines et de l’Énergie
S.E. Suy Sem, ministre des Mines et de l’Énergie

Cette remarque a été formulée par S.E. Suy Sem, ministre des Mines et de l’Énergie, lors de la 2e conférence sur le pétrole, le gaz et l’électricité au Cambodge qui s’est tenue hier à Phnom Penh.

« Le gouvernement royal du Cambodge encourage le secteur privé à investir dans les activités en aval, comme le raffinage, l’importation, le stockage, le transport et la distribution du pétrole et des produits pétroliers, afin de garantir l’approvisionnement en pétrole », a-t-il déclaré.

La demande de produits pétroliers au Cambodge devrait passer à 4,8 millions de tonnes en 2030, contre 2,8 millions de tonnes en 2020, a-t-il souligné, ajoutant que la demande atteindra 8,3 millions de tonnes en 2040.

Actuellement, le Cambodge importe des produits pétroliers du Vietnam, de Singapour et de la Thaïlande. Le pays a importé pour 971 millions de dollars US de pétrole et de diesel au cours des cinq premiers mois de 2022, soit une augmentation de 57 % par rapport aux 617 millions de dollars US de la même période l’année dernière.

Le ministère du Commerce a expliqué que les prix du pétrole au Cambodge avaient grimpé en flèche depuis le début de la crise Russie-Ukraine en février.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône