Le Cambodge prêt à présenter les opportunités d’investissement au Forum des affaires Asie-Europe

L’investissement au Cambodge devrait connaître un pic après la pandémie, car le pays s’ouvre à un climat d’affaires mondial qui a changé raison de la pandémie et car il propose de nouvelles lois visant à attirer davantage d’investissements directs étrangers.

L’ambassadrice de l’Union européenne (UE), Carmen Moreno, serre la main du Premier ministre Hun Sen.
L’ambassadrice de l’Union européenne (UE), Carmen Moreno, serre la main du Premier ministre Hun Sen.

Le forum sera une occasion majeure de présenter le Cambodge comme une destination d’investissement. Le 24 novembre 2021, le Cambodge accueillera virtuellement le premier forum économique des affaires Asie-Europe, un événement accompagnant le sommet ASEM 13.

L’événement abordera un large éventail de sujets, qu’il s’agisse des nouvelles opportunités offertes par un monde post-pandémique, de la nécessité d’investir dans les infrastructures vertes, de la numérisation ou du rôle accru des start-ups et des MPME dans la « nouvelle normalité ».

Lors d’une avant-première de l’événement, le personnel de la Chambre de commerce européenne (EuroCham), des diplomates, des experts du monde des affaires et des représentants du gouvernement ont présenté une feuille de route potentielle pour le Cambodge alors qu’il émerge des effets les plus graves de la pandémie.

La loi cambodgienne sur les investissements devrait faciliter l’entrée des entreprises étrangères dans le pays

L’ambassadrice de l’UE au Cambodge, Carmen Moreno, a déclaré que le commerce et les investissements seront les principaux moteurs de la croissance du Cambodge et de la création de nouveaux emplois.

« L’adoption de la nouvelle loi sur l’investissement sera un outil important pour attirer des investissements plus nombreux et de meilleure qualité, accroître la diversification et la compétitivité des industries et créer des emplois plus qualifiés pour le pays », a-t-elle déclaré.

Mme Moreno a également annoncé que l’UE chercherait à accroître sa présence au Cambodge et qu’elle s’attachait à créer un environnement commercial transparent pour les investisseurs, et qui soit conforme aux normes internationales.

Nöe Schellinck, responsable du plaidoyer d’EuroCham, a déclaré que la nouvelle loi sur les investissements offrait un large éventail d’incitations aux investisseurs potentiels dans certains secteurs, notamment la possibilité de renoncer à l’impôt sur le revenu pendant neuf ans.

Ces incitations sont décrites dans une nouvelle édition de la publication « Business Opportunities in Cambodia » d’EuroCham, publiée lundi.

De la place pour la croissance dans de nombreux secteurs après la pandémie

Une brochure complète intitulée « Sourcing from Cambodia » a également été publiée lundi avant le forum d’affaires. Cette brochure, produite avec le soutien du ministère du Commerce, d’EuroCham et de l’agence de développement allemande Deutsche Gesellschaft fur Internationale Zusammenarbeit (GIZ), présente des entreprises dans six secteurs d’exportation clés : le poivre, les textiles durables, l’industrie légère, le sucre de palme, l’artisanat et les mangues.

Le président d’EuroCham, Tassilo Brinzer, a déclaré que la chambre avait positionné le Cambodge comme une destination d’investissement « plus un », ce qui signifie que les entreprises peuvent transférer une partie, mais pas la totalité, de leur production au Cambodge.

Des événements tels que le récent coup d’État au Myanmar et les tensions accrues entre les États-Unis et la Chine ont incité les entreprises à considérer des pays comme le Cambodge comme des destinations de production potentielles. Le directeur adjoint d’EuroCham, M. Hekseth, estime que l’un des principaux problèmes pour attirer les investissements au Cambodge réside dans les opinions démodées.

« Le plus gros problème que nous rencontrons à EuroCham Cambodge est ce que nous appelons le déficit de perception. Le Cambodge est bien plus que de simples temples anciens… et il offre bien plus que de simples produits agricoles. L’agriculture représente une part décroissante du PIB chaque année », a-t-il souligné.

De même, il a fait remarquer que le Cambodge devrait cesser de dépendre des exportations de vêtements pour sa croissance, car les salaires continuent d’augmenter. Ce changement a déjà commencé à se produire dans des domaines tels que les exportations de bicyclettes. Au cours du premier semestre 2020, l’UE a importé pour 241 millions de dollars de vélos du Cambodge, faisant du pays le premier exportateur de bicyclettes vers l’UE.

Les prix EuroCham de la RSE se tiendront le 23 novembre

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) joue un rôle de plus en plus important dans les entreprises cambodgiennes modernes, et l’expert en RSE et consultant EuroCham Lyze Bentoto a déclaré que la promotion de la RSE était importante, car « elle conduit à l’innovation et à la croissance dans la communauté des affaires ».

Bentoto animera la cérémonie de remise du prix EuroCham de la RSE, prévue le 23 novembre à 18 h 30.

« Il est en effet très important de promouvoir et de partager ces meilleures pratiques de RSE, car elles peuvent être les graines nécessaires pour cultiver l’innovation, l’engagement et la croissance », a-t-elle déclaré.

« Il existe déjà une base locale solide et inspirante de modèles prêts à établir une communauté socialement responsable à l’échelle nationale. Cette communauté est composée d’individus ordinaires qui effectuent un travail extraordinaire individuellement et collectivement à travers leurs entreprises pour avoir un impact, offrir des solutions durables et améliorer notre qualité de vie. »

La Banque asiatique de développement a prévu une croissance de 5,5 % en 2022, après avoir revu à la baisse les prévisions de cette année à 1,9 % — contre 4,0 % dans ses perspectives d’avril. L’inflation devrait rester relativement stable cette année, à 2,9 %.

Brian Badzmierowski avec notre partenaire Cambodia Investment Review

0 commentaire