Le Cambodge demande à la France de fournir davantage de formation à ses casques bleus

Le Cambodge a demandé à la France de fournir davantage de formation aux casques bleus cambodgiens avant leur départ pour le Sud-Soudan.

Le Cambodge prévoit d'envoyer 46 casques bleus supplémentaires au Sud-Soudan et une formation sur les compétences nécessaires avant leur déploiement leur sera très utile pour accomplir leur travail.
Le Cambodge prévoit d'envoyer 46 casques bleus supplémentaires au Sud-Soudan et une formation sur les compétences nécessaires avant leur déploiement leur sera très utile pour accomplir leur travail. Photo AKP

La demande a été formulée par S.E. le général Sem Sovanny, directeur général du Centre national des forces de maintien de la paix, du déminage et de l’élimination des restes explosifs de guerre, lors d’une réunion avec le lieutenant-colonel Thomas Pardieu, du ministère français des Armées.

S.E. le Général Sem Sovanny a rappelé qu’il y avait actuellement 73 militaires de la gendarmerie cambodgienne opérant dans le cadre de la mission de maintien de la paix des Nations Unies au Sud-Soudan.

Selon le lieutenant-colonel Thomas Pardieu, la France organise depuis le 27 octobre une formation de quatre semaines au Centre de formation des forces de maintien de la paix dans le district d’Oudong, province de Kampong Speu.

Depuis 2006, le Cambodge a déployé 8 302 militaires (dont 580 femmes) pour mener à bien des missions de maintien de la paix des Nations unies dans neuf pays — Tchad, Soudan, Soudan du Sud, République centrafricaine, Liban, Chypre, Syrie, Mali et Yémen.

AKP

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône