Le Cambodge administrera des injections de rappel au grand public à partir de la mi-octobre

Le grand public âgé de 18 ans et plus recevra sa troisième dose ou dose de rappel contre le virus dans les bases de santé publique à partir du 11 octobre en commençant par la capitale Phnom Penh, a annoncé hier soir le ministère de la Santé.

Le Cambodge administrera des injections de rappel au grand public à partir de la mi-octobre
Le Cambodge administrera des injections de rappel au grand public à partir de la mi-octobre. AKP

L'intervalle entre le 2e et le 3e vaccin doit être d'au moins quatre mois, souligne l'annonce, ajoutant que le vaccin Sinovac sera utilisé pour la dose de rappel.

Les documents nécessaires pour obtenir la dose de rappel sont la carte de vaccination COVID-19 et la carte d'identité khmère ou le document utilisé pour l'enregistrement de la 1ère dose, est-il précisé.

Selon la source, 11 des 14 Khan de la capitale Phnom Penh lanceront la campagne de vaccination de rappel le 11 octobre, tandis que trois autres (Daun Penh, Chroy Changvar et Prek Pnov) et la province de Kandal débuteront le 30 octobre.

Les autres provinces lanceront leurs campagnes respectives entre le 8 novembre et le 16 décembre.

Le ministère de la Santé rappelle à chacun de continuer à appliquer la mesure "3 choses à faire, 3 choses à ne pas faire" même s'il a reçu la dose de rappel.

Jusqu'à présent, les rappels ont été administrés à plus de 800 000 personnes (personnel de santé de première ligne, fonctionnaires, hauts fonctionnaires, fonctionnaires locaux et personnes âgées de plus de 60 ans).

Le Cambodge a mené trois autres campagnes de vaccination contre le COVID-19 : pour les 18 ans et plus, les 12 à moins de 18 ans, et les 6 à moins de 12 ans.

Le pays a désormais vacciné plus de 76 % de sa population totale de 16 millions d'habitants.

AKP

57 vues0 commentaire