top of page
Ancre 1

Institut français du Cambodge & Saison culturelle : « Danse comme je bouge » du 9 mai au 26 juin 2024

L’Institut français du Cambodge célèbre l’art de la danse dans toute sa richesse à travers sa nouvelle saison culturelle « Danse comme je bouge » ! Cette saison, oscillant entre rite sacré, sport et divertissement, explore les gammes du rythme et du style, fluctue entre suivi des règles et liberté d’expression absolue.

Dans la danse, se racontent des récits personnels, historiques ou abstraits, transmis par le langage corporel, l’émotion des danseurs et l’harmonie des mélodies composant une écriture chorégraphique. La danse, pivot de la tradition khmère, reflète l’histoire des civilisations dans son évolution dynamique. Pour cette saison, l’IFC met en scène une mosaïque de récits à travers des chorégraphies variées et diverses.

Nous débuterons par une exposition consacrée à une histoire de la danse au Cambodge, mariage de peinture, photographie et fragments archéologiques des gestes de la danse. Grâce aux fouilles et aux archives de l’École française d’Extrême-Orient, l’exposition présentera des archives photographiques de la danse cambodgienne classique et folklorique. Les œuvres de Romain Bernini, venu en résidence au Cambodge à l’EFEO en 2023, dialogueront avec ces archives, telle une âme chorégraphique en suspension avec les gestes énigmatiques des danseurs.

La saison sera diverse, avec des représentations de danse classique par l’école de la princesse Buppha Devi, des danses folkloriques cambodgiennes telles que la danse des noix de coco, de l’arbalète, le trot et celle des bœufs sauvages, ainsi que des performances de danse contemporaine en solo avec la Thaïlandaise Sarawanee Tanatanit, orchestrée par Abou Lagraa.

L’IFC vibrera au rythme des performances impromptues, animant ses jardins d’un souffle de spontanéité et de créativité artistique.

Puisque la musique et la danse sont inséparables, un événement pluridisciplinaire mariera chant, musique et danse, réunissant la soprano Marie Vasconi, le pianiste Étienne Chenevrier et une troupe de danseurs sous la direction chorégraphique de Khen Vanthy à travers les répertoires musicaux de Fauré, Debussy, Poulenc.

À l’aube des Jeux olympiques et paralympiques de Paris, la danse sportive sera à l’honneur pour la première fois : le Breakdance fera partie des disciplines olympiques de 2024. L’IFC célébrera les JO avec une compétition de Breakdance les 31 mai et 1er juin, avec en jeu un voyage à Paris de 10 jours pour une rencontre culturelle dansée à travers le programme Camping au Centre national de la danse.

Pour la fête de la musique, les lauréats de la compétition danseront sous les platines de T-SIA, DJ officielle des Jeux olympiques 2024, qui viendra à cette occasion au Cambodge. Une exposition Breakdance sera ponctuée de photographies des archives de l’AFP (Agence Française de Presse) et de captures du Studio Images.

Un cycle cinématographique dédié à l’art de la danse et à son histoire enrichira cette programmation, incluant un film autobiographique de Michael Laub et des documentaires issus du Centre National de la Danse et de la plateforme lyonnaise Numéridanse.

Une saison dansée, du 9 mai au 26 juin 2024 à l’Institut français !

コメント


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page