top of page
Ancre 1

Initiative : Ramayana, un projet pour stimuler le tourisme culturel au Cambodge et dans la région

Le circuit Ramayana, un projet touristique initié par le gouvernement indien, vise à encourager le tourisme religieux et culturel en reliant les destinations associées à l’ancienne époque hindoue Ramayana.

De gauche à droite : L’ambassadrice d’Inde au Cambodge, S.E. Dr Devyani Khobragade et S.E. Phoeurng Sackona, ministre cambodgienne de la culture et des beaux-arts. Photo AKP
De gauche à droite : L’ambassadrice d’Inde au Cambodge, S.E. Dr Devyani Khobragade et S.E. Phoeurng Sackona, ministre cambodgienne de la culture et des beaux-arts. Photo AKP

L’initiative a été évoquée par l’ambassadrice d’Inde au Cambodge, S.E. Dr Devyani Khobragade, lors de la cérémonie d’inauguration du projet de conservation et de restauration des peintures murales, financé par l’Inde, à la pagode Raja Bo, dans la capitale provinciale de Siem Reap, vendredi matin.

Dans le cadre de ce projet, a-t-elle précisé,

« l’Inde a l’intention de créer un circuit touristique reliant les principaux sites du Ramayana au Cambodge, en Thaïlande, au Laos, au Viêt Nam et en Indonésie. Notre pays estime qu’en promouvant cet itinéraire original, la croissance du secteur créera des opportunités d’emploi et développera les échanges culturels entre les pays participants. »

La pagode Wat Raja Bo est l’une des plus anciennes pagodes de la province de Siem Reap. Elle possède un certain nombre de peintures murales du Ramayana sur les murs qui décrivent la célèbre histoire ancienne de Rama et Sita. Cependant, S.E. l’Ambassadrice a déclaré qu’avec le temps, les facteurs environnementaux et les activités humaines ont causé la détérioration des peintures murales du Ramayana. Le gouvernement indien, en collaboration avec le gouvernement royal du Cambodge, a fait de ce projet une priorité. L’accord financier pour la conservation des peintures murales avait été signé le 12 novembre 2022, lors de la visite du vice-président indien, Shri Jagdeep Dhankhar.

Peintures murales de la pagode Wat Raja Bo
Peintures murales de la pagode Wat Raja Bo

S.E. Phoeurng Sackona, ministre cambodgienne de la culture et des beaux-arts, qui présidait l’événement, a souligné que les deux pays aspiraient à donner une nouvelle vie au Raja Wat Bo, que cette conservation préserverait l’importance historique du Ramayana et qu’elle favoriserait également la compréhension culturelle entre les deux nations, le Ramayana reliant l’Inde et le Cambodge depuis les temps anciens.

À cette occasion, un protocole d’accord sur la formation et l’atelier sur la gestion des musées et la conservation des textiles au musée des textiles traditionnels asiatiques de Mékong-Gange a également été signé.

Le musée des textiles traditionnels asiatiques de la coopération Mékong-Gange a été ouvert en avril 2014
Le musée des textiles traditionnels asiatiques de la coopération Mékong-Gange a été ouvert en avril 2014

Le Cambodge, l’Inde, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam sont impliqués dans cette initiative, qui présente un aperçu des textiles traditionnels des cultures des deux grands fleuves, le Gange et le Mékong, tous deux des fleuves de civilisation.

Cette formation et cet atelier sur la gestion des musées et le programme de conservation des textiles amélioreront les compétences du personnel, ce qui permettra au musée d’être un excellent centre d’interprétation et d’assurer aux visiteurs une meilleure compréhension grâce à des technologies de pointe.

C. Nika. AKP

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page