top of page

Initiative & Chong Kneas : Un bâtiment abandonné devient un centre communautaire

Un bâtiment laissé à l'abandon dans la commune de Chong Kneas, province de Siem Reap, est devenu un centre de traitement des déchets plastiques pour la communauté.

Une jeune fille peint un tableau montrant l'impact du plastique sur la vie dans l'eau dans un centre de recyclage de la commune de Chong Kneas, dans la province de Siem Reap, le 29 novembre. Photo fournie
Une jeune fille peint un tableau montrant l'impact du plastique sur la vie dans l'eau dans un centre de recyclage de la commune de Chong Kneas, dans la province de Siem Reap, le 29 novembre. Photo fournie

Ce bâtiment abandonné a retrouvé une nouvelle vie après que les autorités de la province de Siem Reap l’eussent récupéré auprès d’une société privée. Le bâtiment transformé est situé près du bord de rivière dans la commune de Chong Kneas.

La rénovation fait partie d’un projet visant à soutenir la communauté en mettant en œuvre le programme triennal de gestion des déchets et de récolte du plastique de l’ONG2 Bamboo Shoot Organisation et de ses partenaires.

Sea Sophal, président de l’ONG, explique qu’en deux jours seulement, un groupe d’étudiants a transformé l’ancien bâtiment en un nouveau centre attrayant :

« Nous avons repeint le bâtiment. Les enfants ont fait des dessins qui ont transformé cet endroit abandonné en un lieu éducatif, qui fournira des informations aux touristes de la région. Nous utiliserons le terrain adjacent pour stocker et trier les déchets collectés dans toute la région. »

Sea Sophal précise que les dessins peints par les jeunes mettent en valeur la biodiversité du lac Tonlé Sap, participent à une éducation environnementale et démontrent les effets des déchets plastiques. Des panneaux d’affichage présentant des photographies d’activités de nettoyage de l’environnement sont également exposés.

« Le bâtiment est situé au bord de l’eau, entouré de maisons flottantes. Auparavant, il appartenait à la société Xu Jing, mais l’administration provinciale de Siem Reap l’a ensuite repris. C’est alors qu’il a été décidé de le réaménager », dit-il.

Sea Sophal ajoute que la réaffectation du bâtiment au profit de la communauté est due à la coopération entre les autorités à tous les niveaux et la communauté. Le centre contribuera ainsi en partie à maintenir le lac Tonlé Sap et ses environs propres et verts.

Pour Lim Boren, professeure à l’école secondaire de Chong Kneas, dont les élèves ont peint sur les murs du bâtiment, cette initiative constitue l’occasion pour eux d’exprimer ce qu’ils pensent des questions environnementales.

Des jeunes regardent une exposition de photos sur l'impact du plastique dans un centre de recyclage. Photo fournie
Des jeunes regardent une exposition de photos sur l'impact du plastique dans un centre de recyclage. Photo fournie

Elle pense que les peintures attireront l’attention des touristes.

« Nous étions inquiets quant à leur capacité au début, mais les résultats sont plutôt bien. Les illustrations montrent clairement les dommages que les sacs en plastique causent à l’environnement et comment ils affectent la beauté de notre beau lac », dit-elle.

Après cette rénovation, une équipe décidera des types de déchets qui seront stockés pour être recyclés. Une partie du centre deviendra un espace éducatif où les bénévoles de la communauté pourront poursuivre leurs activités de sensibilisation.

May Mean, un jeune responsable de l’assainissement dans la région, exprime sa joie envers les autorités pour avoir fourni cette installation à la communauté.

« Nous avons réservé une partie pour le tri des déchets et le recyclage. L’autre sera utilisée pour éduquer les gens. Nous ne changerons pas les mentalités en faisant passer le message pendant un ou deux jours. Nous avons besoin d’un lieu dédié à l’éducation des enfants. Une fois que leur mentalité aura changé, ils rejoindront notre mouvement et nous dirigeront vers l’avenir », dit-il.

La communauté de Chong Kneas est une destination touristique naturelle. De nombreux visiteurs s’y rendent chaque année pour admirer les magnifiques couchers de soleil sur le lac et découvrir la vie des Cambodgiens qui vivent dans les villages flottants.

La communauté, qui se trouve à 21 km de la ville de Siem Reap, compte une population d’environ 1 000 familles, dont 700 vivent dans des maisons flottantes. Selon le chef de la commune de Chong Kneas, Oum Sary, il est très important d’encourager les citoyens à gérer correctement les déchets pour préserver la beauté naturelle de la commune en tant que destination touristique. Au nom des autorités locales, il espère que le nouveau centre jouera un rôle important dans l’amélioration de l'environnement de la zone et de ses environs.

Les communautés de Chong Kneas ramassent les ordures le long de la rivière Tonle Sap en juin. Photo fournie
Les communautés de Chong Kneas ramassent les ordures le long de la rivière Tonle Sap en juin. Photo fournie

« Nous devons maintenant fournir l’équipement dont les habitants auront besoin pour trier les ordures, et mettre en place une commission de contrôle. Ce centre deviendra un élément central de notre communauté », déclare-t-il.

De juin à octobre 2022, les autorités locales et les organisations de la société civile ont mobilisé les communautés de Chong Kneas pour collecter les déchets plastiques du lac. Plus de 100 tonnes de déchets ont alors été récupérées.

Long Kimmarita avec notre partenaire The Phnom Penh Post - Photos Chris Hall

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page