Histoire & Mémoire : Lancement du site de numérisation des archives de Tuol Slèng

Le site Internet pour le « Projet de préservation et de numérisation des archives du Musée du génocide de Tuol Slèng » a été lancé officiellement vendredi 29 janvier 2021, à Phnom Penh.

site du Projet de numérisation des archives de Tuol Slèng

Organisée par l’Agence coréenne pour la coopération internationale (KOICA) et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) en partenariat avec le ministère de la Culture et des Beaux-Arts du Cambodge et le Musée du génocide de Tuol Slèng, la cérémonie de lancement était présidée par S.E. Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts ; Park Heung-kyeong, ambassadeur de la République de Corée au Cambodge ; avec la participation de Rho Hyun Jun, directeur du bureau de la KOICA au Cambodge ; d’Alam Sardar Umar, représentant de l’UNESCO au Cambodge ; de Hang Nisay, directeur du Musée du génocide de Tuol Slèng ; et d’autres invités.

S.E. Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts
S.E. Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts

La KOICA et l’UNESCO ont convenu de travailler ensemble sur le « Projet de préservation et de numérisation des archives du Musée du génocide de Tuol Slèng » de 2015 à 2020 avec une subvention de 1 150 000 dollars américains. Après cinq ans de mise en œuvre, le projet vient de s'achever par une cérémonie de lancement du site Internet ce vendredi.

Rho Hyun Jun, directeur du bureau de la KOICA au Cambodge
Rho Hyun Jun, directeur du bureau de la KOICA au Cambodge

Les archives ont été intégrées dans un site internet bilingue facilitant l’accès aux habitants des provinces, aux jeunes et aux chercheurs internationaux, et « contribuent à l’éducation des jeunes à la paix et à la mémoire ». Le site a été développé en étroite collaboration avec le Musée du génocide de Tuol Slèng et avec le soutien technique et les conseils des experts de l’UNESCO et du Comité technique. Avant la mise en œuvre du projet, peu de gens avaient connaissance des milliers de documents abandonnés dans l’enceinte du Musée du génocide de Tuol Slèng après la libération. Grâce à ce projet, tous les documents sont conservés et, à présent, le public peut y accéder.

Selon la KOICA : « Le projet promeut la paix et le dialogue interculturel, facilite les efforts de réconciliation et élargit la portée éducative, notamment par cette préservation et la numérisation des archives du Musée du génocide. Grâce au projet, 405 782 pages ont été numérisées et 745 494 autres ont été préservées (y compris des impressions photographiques, des films négatifs, des confessions, des biographies, des listes, des magazines révolutionnaires, des manuels khmers rouges et d’autres documents).

Avec AKP - KOICA et Musée du génocide de Tuol Slèng

https://archives.tuolsleng.gov.kh/