Heang Omuoy, pionnière de la technologie, défend le rôle des femmes dans un secteur trop masculin

Heang Omuoy s’est taillé un parcours exceptionnel dans le domaine des sciences et des technologies, un secteur où les hommes sont majoritaires.

Heang Omuoy est l’une des Cambodgiennes les plus brillantes dans le domaine des sciences et de la technologie. Photo fournie.
Heang Omuoy est l’une des Cambodgiennes les plus brillantes dans le domaine des sciences et de la technologie. Photo fournie.

La fondatrice d’une start-up primée propose un modèle à suivre

À 28 ans, Mme Oumuoy est fondatrice et PDG de CamSolution Technology, présidente de Tux Global Institute, cofondatrice de Tech for Kid Academy et du marché numérique WeMall Cambodia.

Forte de dix ans d’expérience dans ce domaine, elle estime que, malgré l’augmentation des ressources humaines dans ce secteur, les femmes restent peu nombreuses par rapport aux hommes. Elle encourage donc les femmes à montrer leur potentiel en s’impliquant davantage dans ce secteur.

Omuoy a commencé sa carrière en tant que spécialiste informatique pour une banque en 2011. Elle a ensuite quitté l’établissement pour une compagnie d’assurance-vie avec le même poste.

Ayant observé un décalage sur le marché et souhaitant promouvoir son activité dans le Royaume, elle a quitté son poste d’employée et a commencé à gérer seule sa propre entreprise, Camsolution Technology. En peu de temps, elle a rendu l’entreprise plus productive et gère maintenant cinq sociétés spécialisées.

« J’ai traversé de nombreux obstacles pour en être là aujourd’hui », dit-elle. « Chaque emploi requiert de l’expérience et des efforts. Avant de créer cette entreprise, j’ai travaillé dans une société internationale où j’ai acquis suffisamment de connaissances pour gérer une entreprise.

« Il s’agit aussi d’apprendre des aînés et des dirigeants pour m’assurer que je peux faire fonctionner l’entreprise en permanence »

Elle ajoute que la gestion d’une entreprise technologique n’a pas pour seul objectif le profit. Pour elle, sa mission consiste aussi à développer les ressources humaines dans le domaine de la technologie au Cambodge.

Elle est titulaire d’une maîtrise en informatique et en ingénierie, mais avance qu’elle cherche toujours à se perfectionner, « pour elle-même et pour le pays ».

Parmi ses réalisations figurent des prix nationaux et internationaux pour l’entrepreneuriat technologique.

« Je suis fière d’avoir obtenu ce mérite exceptionnel pour le Cambodge, en contribuant à l’amélioration du secteur », dit-elle.

« Dans le cadre du programme Technovation, par exemple, j’ai appris à plus de deux mille jeunes filles étudiant l’entrepreneuriat technologique à devenir des leaders potentiels. De plus, remporter des prix internationaux pour le Cambodge est aussi un remarquable honneur pour notre pays. »

Le potentiel des femmes dans la technologie

En tant que présidente de sociétés fournissant des solutions techniques et personnalité influente dans l’amélioration de la situation des ressources humaines, Mme Omuoy pense que « :

« Si les femmes sont peu nombreuses dans ce domaine, c’est parce qu’elles manquent encore de modèles et d’encouragements de la part de leur entourage »

Pour que les femmes s’intéressent à la technologie, nous devons leur montrer sa valeur, créer une communauté de soutien et leur fournir une plateforme et des opportunités pour en apprendre davantage, déclare-t-elle.

Mme Omuoy dit souhaiter que davantage de femmes osent poursuivre leur rêve et montrer leur potentiel en s’engageant dans cette spécialité, comme le font les hommes.

« Je veux vous informer que vous n’êtes pas seulement des Cambodgiennes, mais des femmes du monde. Par conséquent, vous devez vous instruire et avoir des ambitions de carrière », conclut-elle.

Uth Raksmey et Meng Seavmey avec l’aimable autorisation de Cambodianess

69 vues0 commentaire