la Journée Internationale des Femmes 2021 : Sophea, conductrice de tuktuk dans Phnom Penh

À l'occasion de la Journée Internationale des Femmes de cette année, Cambodge Mag ouvre ses archives et remet à la une quelques-uns des nombreux portraits, interviews et photos de celles qui nous ont aidé à rendre le magazine vivant et attrayant au fil des années.

Sophea, conductrice de tuktuk
Sophea, conductrice de tuktuk

Elle vient de Kampong Speu, elle est probablement la première Cambodgienne conductrice de Rickshaw dans la capitale Phnom Penh. Sophea surprend quelque peu au lorsqu’elle vient garer son tuktuk devant le client. Sourire khmer bien entendu, petite excuse pour le retard puis embarquement pour un trajet de quelques kilomètres. La conduite est prudente, parfois timide et surtout bien moins téméraire que certains de ses homologues masculins.

Sophea, conductrice de tuktuk

Petit avantage, l’application PassApp et ses cartes lui sont totalement familières. Pas toujours le cas chez ses collègues de la gente masculine.

« Contrairement à ce qu’on pourrait penser, mes collègues masculins sont très amicaux, ils ont été un peu surpris au début de voir une femme au guidon d’un tuktuk, mais je n’ai pas subi de railleries comme je le craignais un peu »

Quant aux raison qui ont poussé au choix de cette activité, elle explique : « c’est par esprit business, j’ai un esprit d’entrepreneur, et j’aime être libre de mes horaires…ce type de job est donc parfait. De surcroît, c’est une activité en plein boom et, pour l’instant, je fais de bonnes recettes ».

Quant à ses projets, Sophea avance qu’elle n’exercera pas cette activité toute sa vie. « Pour l’instant, je fais de l’argent, avec une certaine liberté et, j’économise pour monter un autre business plus tard », affirme-t-elle. « Quel type de business ? je ne sais pas encore », conclut-elle avant de vérifier son compteur, d’encaisser et de repartir sur la route, avec un grand sourire…

0 commentaire