top of page
Ancre 1

Exposition : « Couleurs du passé, scènes du Cambodge dans les monastères (1890-1970)» au Musée Preah Srey Isanvarman de l'économie et de la monnaie de la BNC

Beaucoup de monde hier pour l’inauguration officielle de l’exposition intitulée « Couleurs du passé, scènes du Cambodge dans les monastères (1890-1970) » au Musée Preah Srey Isanvarman de l’économie et de la monnaie de la Banque Nationale du Cambodge.

L’ambition de cette exposition non permanente est de montrer la modernité dans la société cambodgienne à travers les peintures dans les pagodes du Royaume entre 1890 et 1970.

Les peintures mêlent remarquablement histoires religieuses traditionnelles et aspects contemporains, tout en mettant en valeur les talents des artistes locaux. Ces œuvres donnent également un aperçu de la vie quotidienne des Cambodgiens à travers les événements majeurs et les effets des changements technologiques, culturels et sociaux de l’époque.

Le vernissage s’est déroulé sous la présidence de S.E. Chea Serey, gouverneure de la Banque Nationale du Cambodge. Photo MDT

Selon Alexandre, CEO de Melon Rouge, l’agence qui a mis en scène cet événement, « C’est une exposition qui documente les peintures de pagodes au Cambodge, à partir du travail de photographie effectué par un couple de chercheurs français, Danielle et Dominique Guéret entre 2004 et 2015. Les scènes sont religieuses bien sûr - la plupart sont des scènes de la vie du Bouddha, mais elles sont agrémentées de mille détails fascinants : costumes contemporains, voitures et avions, apparition de personnages bien réels comme des colons français ou le roi Norodom Sihanouk, etc. Et, cela les rend très vivantes ».

« L’idée de l’exposition est double : d’abord, documenter la manière dont les peintres de pagodes ont vécu et représenté les nombreux changements qu’ils ont traversés depuis la fin du 19e siècle jusqu’aux années du Sangkum. Ensuite, attirer l’attention du public sur ce patrimoine peu connu et très menacé, car ces peintures ne sont souvent pas entretenues, voire parfois détruites », ajoute-t-il.

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen

Merci pour votre envoi !

bottom of page