Environnement : Met Malen, 1ere cheffe de communauté dans la zone protégée de Phnom Chrab Trey Ksant

Soucieuse de la conservation, Met Malen ambitionne de développer un site d’écotourisme dont sa communauté pourra bénéficier dans l’aire protégée de Preah Vihear.

Photographie ci-dessus : Met Malen, 21 ans, est devenue la première femme chef de communauté dans la zone protégée de Phnom Chreab Trey Ksant du sanctuaire de faune de Prey Lang, dans le district de Chey Sen de la province de Preah Vihear.

Bien qu’elle soit peu allée à l'école, Malen entend bien s'engager à protéger et à conserver la biodiversité naturelle pour sa communauté.

Née et élevée dans le village de Chrach, commune de Chrach, district de Chey San, province de Preah Vihear, Malen a abandonné sa huitième année en 2018 et a été choisie pour diriger la communauté de la zone protégée de Phnom Chreab Trey Ksant alors qu’elle n’avait que 18 ans.

« Je patrouille dans la forêt trois à cinq fois par mois », déclare Malen. « À chaque fois, je marche sur 10 kilomètres au moins, du crépuscule à l’aube. Certains jours, je dors dans la forêt »

Elle trouve la coopération avec les villageois, les autorités et les autres partenaires plutôt facile, bien qu’elle fût relativement jeune et inexpérimentée à ses débuts. Mais elle progresse déjà dans son projet de transformer Phnom Chreab Trey Ksant en un site d’écotourisme attrayant dont elle espère que sa communauté profitera.

La zone protégée de Phnom Chreab Trey Ksant couvre une superficie de plus de 13 000 hectares dans la province de Preah Vihear et se compose de nombreuses montagnes, de pas moins de neuf chutes d’eau et d’un grand nombre d’espèces sauvages.

Voyant le potentiel de la zone, Malen s’est engagée à sensibiliser les gens à l’importance de la conservation des ressources naturelles et à faire de sa communauté un site d’écotourisme à l’avenir.

« Je veux voir les gens de la communauté profiter de la nature et mieux comprendre la conservation des ressources naturelles », déclare Malen, ajoutant qu’elle a réussi à empêcher à plusieurs reprises certains crimes forestiers dans les zones protégées.

Photographie ci-dessus : Malen dirige des membres de la communauté lors d’une patrouille forestière régulière. Photographie par USAID greeningpreylang

Malen a passé des heures à travailler pour aider sa communauté à comprendre la richesse de la forêt, notamment par rapport à leur volonté de couper les arbres pour faire place à davantage de terres agricoles.

« J’aime ce travail parce que je veux conserver nos forêts pour la prochaine génération, en particulier, je veux continuer à développer la communauté »

Malen a déjà de nombreux fans pour son approche de la conservation. Ka Len, un résident de la communauté, est l’un d’entre eux.

« Bien que Malen soit très jeune, elle fait du bon travail en facilitant la vie de la communauté, en patrouillant dans la forêt et en essayant d’expliquer à la communauté la valeur des ressources naturelles », avance M. Len, ajoutant que Met se montre solide face aux critiques et a appris à travailler efficacement avec la communauté.

La zone protégée de Phnom Chreab Trey Ksant du sanctuaire sauvage de Prey Lang a été officiellement reconnue par le ministère de l’Environnement le 5 mars 2019. Cette reconnaissance est intervenue un an après que Met Malen eut été sélectionné comme leader communautaire en 2018.

Ou Sokmean et Teng Yalirozy avec l’aimable autorisation de Cambodianess

43 vues0 commentaire