Environnement : Le Royaume prévoit de réduire de 50% ses émissions gaz à effet de serre d'ici 2030

Le Cambodge s’est « engagé de manière ambitieuse » en faveur du développement durable des forêts et de la réduction de la déforestation, a déclaré un haut fonctionnaire du ministère de l’Environnement à l’occasion de la Journée mondiale des forêts.

Le Royaume prévoit de réduire de 50% ses émissions gaz à effet de serre d'ici 2030

Il a également révélé que le gouvernement prévoyait de lancer un système de surveillance des forêts dans l’espoir de réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre dues à l’exploitation forestière d’ici 2030.

Neth Pheaktra, secrétaire d’État et porte-parole du ministère, a déclaré qu’à l’occasion de la Journée mondiale des forêts de cette année, le 21 mars — célébrée sous le thème « Les forêts et la production et la consommation durables » — le Cambodge avait pris l’engagement de lancer un système de surveillance des forêts comprenant des systèmes d’information et de sécurité environnementale et sociale.

Ce lancement ambitionne de mettre en œuvre le projet REDD+, qui vise à réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation d’ici 2030 dans le secteur de la foresterie et des autres utilisations des terres (FOLU), conformément à la stratégie nationale REDD+ du Cambodge.

« Le gouvernement cambodgien et ses partenaires ont cherché de nouveaux marchés pour vendre les crédits carbone dont dispose le Cambodge, afin d’accroître et de renforcer la protection et la conservation des ressources naturelles », a déclaré Pheaktra.

« C’est une source de fierté pour le Cambodge de réussir à vendre des crédits carbone sur le marché mondial. »

Selon le ministère, le Cambodge possède actuellement une zone de conservation de 7,3 millions d’hectares, soit environ 41 % de la superficie du pays. En raison de facteurs tels que la stabilité locale accrue et l’amélioration de la conservation des zones protégées, le Cambodge a vendu pour 11,6 millions de dollars de crédits carbone à de grandes entreprises internationales entre 2016 et 2020.

Pheaktra a déclaré que les recettes de la vente de crédits carbone étaient utilisées par le ministère pour soutenir le travail de conservation et le développement économique des zones protégées de la communauté.

« Nous poursuivrons nos efforts pour protéger et conserver les ressources naturelles que le Cambodge possède encore », a-t-il mentionné , ajoutant que le ministère continuera à accroître les efforts pour réhabiliter les forêts dégradées et participer à la recherche de solutions. Il espère y parvenir en générant davantage de revenus pour les communautés vivant à l’intérieur et autour des zones protégées.

Le porte-parole a reconnu que des infractions liées aux ressources naturelles se produisaient encore dans les zones protégées, mais a déclaré qu’il ne s’agissait que d’infractions « mineures », principalement liées aux moyens de subsistance des personnes vivant dans la région.

Heng Kimhong, responsable du programme de recherche et de plaidoyer au Réseau de la jeunesse cambodgienne, a déclaré dans un post Facebook que les forêts jouaient un rôle important dans la réduction de la pauvreté et la réalisation des objectifs de développement durable des pays.

« Depuis de nombreuses années, cette célébration universelle de la Journée mondiale des forêts permet de sensibiliser le monde entier à l’importance des forêts », a-t-il ajouté.

M. Kimhong a noté qu’un groupe de 400 organisations de la société civile et communautés locales et autochtones du Cambodge — qui sont souvent touchées de manière disproportionnée par la déforestation et le développement forestier — avait également célébré la Journée mondiale des forêts de cette année sous le thème alternatif « Nous avons le droit de participer à la protection des forêts pour la vie sur Terre. »

Il a précisé que le Cambodge avait lancé un certain nombre de politiques visant à encourager sa population à participer à la protection des forêts et des ressources naturelles, citant en particulier le Programme forestier national du Royaume auquel les Cambodgiens de tous horizons peuvent contribuer activement à la protection des forêts.

Mom Kunthear avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône