Environnement – Industrie : Le Cambodge soutient le projet Don Sahong

Par la voix de son premier ministre, le Cambodge a annoncé soutenir le projet de barrage hydroélectrique Don Sahong, qui sera construit dans le sud du Laos à moins de deux kilomètres de la frontière cambodgienne, alors que les groupes de pression tentent de faire appel aux autorités régionales en vue d’arrêter la construction du barrage pour des raisons environnementales et sociales.


Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a écrit sur sa page Facebook qu’il avait discuté avec la présidente de l’Assemblée nationale lao, Pany Yathotou, lors de sa visite dans le royaume il y a quelques jours : “…Le Cambodge soutient la construction du barrage Don Sahong et envisage également de développer les échanges commerciaux avec le Laos en facilitant l’accès de leurs transports, terrestres et maritimes, à nos moyens de communication…Pany Yathotou a également annoncé que l’électricité produite par le barrage depuis la province de Champassak Lao, serait vendue au Cambodge à des tarifs très compétitifs.



Le nouveau barrage ferait trente mètres de haut, sept kilomètres de long, et pourra produire jusqu’à 360 mégawatts d’électricité une fois en service. D’après la compagnie maître-d’oeuvre du projet hydroélectrique, Mega First Corporation Berhad, les études d’impact ne montreraient aucun risque de détérioration des écosystèmes locaux. Ceci est loin d’être l’avis des opposants au projet qui rappellent que six millions de Cambodgiens vivent sur les stocks de poissons du Mékong et que le barrage, qui fera au moins partiellement obstacle aux migrations des poissons, affectera largement les moyens d’existence des communautés. Les pêcheurs seraient directement affectés mais également les activités en amont, fabrication de bateaux, de filets et d’équipements, et en avals : artisans fabricant les produits dérivés tels sauces, saumures et pâte de poisson, et les commerçants et transporteurs.


En Octobre dernier, 90 ONG régionales avaient rencontré le ministère cambodgien de l’environnement pour lui faire part de leurs préoccupations au sujet des développements hydroélectriques prévus sur le Mékong, en particulier depuis le Laos. Ce n’est pas la première fois que les projets de barrage suscitent la polémique dont on craint malheureusement que son dénouement aille dans le sens de la ”modernisation”…c’est en tout cas l’argument avancé par les officiels laotiens qu ne manquent pas de souligner que : ”…il arrive un moment ou il faut choisir entre le besoin urgent d’électricité pour le développement et des méthodes de production archaïques (pêcheries)…”.



Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône