Environnement & Cambodge : Le Mékong n’est pas une décharge

La province de Kratié est située sur le plateau du nord-est du Cambodge, là où le Mékong coule sur environ 140 km. On y trouve également des dauphins, un animal d’eau douce rare au Cambodge et dans d’autres régions du monde.

Ordures jetées par des riverains sur les rives du Mékong, province de Kratie. Photo : Chhut Chheana
Ordures jetées par des riverains sur les rives du Mékong, province de Kratie. Photo : Chhut Chheana

Chaque année, des millions de poissons frayent et éclosent dans le Mékong, dans la province de Kratié, et migrent en aval dans les plaines inondées, pour finalement atteindre le lac Tonlé Sap. Ces poissons assurent la sécurité alimentaire et fournissent des emplois à des milliers de Cambodgiens vivant le long du Mékong et autour du lac Tonlé Sap.

Malheureusement, certains riverains du Mékong ne stockent pas ou n’éliminent pas correctement leurs déchets. Ils se servent du Mékong comme d’une décharge, accumulant des tas d’ordures sur les berges du fleuve.

Ces déchets peuvent facilement être entraînés dans le fleuve, où ils se décomposent et sont consommés par les poissons et autres animaux sauvages. Une telle pollution est susceptible de nuire gravement aux animaux et aux hommes.

Le programme « Wonders of the Mekong » de l’USAID encourage les riverains du Mékong à se montrer attentifs lorsqu’ils se débarrassent de leurs déchets et à se rappeler que nos actions affectent la santé du fleuve et des poissons qui y vivent.

« Unissons-nous pour aider à soutenir et à protéger les populations de poissons et à préserver la santé du Mékong »

Un Mékong en bonne santé signifie un Cambodge en bonne santé ! Suivez Wonders of the Mekong et partagez cet article pour nous aider à protéger nos pêcheries pour les générations à venir.

AKP Khmer & Chhut Chheana — Wonders of the Mekong

77 vues0 commentaire