top of page

Entreprise & Cambodge : Comment Arnaud Darc est-il arrivé là où il est aujourd'hui ?

Arnaud Darc, PDG de Thalias (Topaz, Khéma, MALIS, Arunreas et Cambodge Mag), répond aux questions de nos collègues d'Hospitality Mag à propos du leadership, des orientations de carrière et pourquoi les erreurs que nous commettons peuvent devenir l'essence de notre avenir.

Arnaud Darc lors du championnat de Barista 2022
Arnaud Darc lors du championnat de Barista 2022. Photo KD

Comment définiriez-vous votre style de leadership ?

Je considère que mon rôle principal est d’identifier et d’entretenir les talents innés des collaborateurs afin qu’ils puissent évoluer et exprimer leur plus grand potentiel, pour leur bien et en même temps pour celui de l’entreprise.

C’est cette idée qui est au cœur de la croissance de Thalias et qui continue à se développer, même face aux crises récentes. Et c’est un plaisir pour moi de voir les membres de l’équipe devenir la meilleure version de qui ils sont, et réaliser des choses qui vont bien au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer eux-mêmes.

Quel conseil donneriez-vous au jeune Arnaud Darc ?

Investissez en vous, et pas seulement sur le plan professionnel, mais aussi dans votre santé et votre bien-être émotionnel. C’est le moyen le plus sûr d’avoir un impact positif et durable sur les personnes avec lesquelles vous vivez et travaillez, donc c’est doublement rentable.

Avez-vous des passe-temps qui vous aident dans votre travail ?

Ces dernières années, j’ai découvert la course à pied. J’ai commencé pour garder la forme, et c’est ce que je fais, mais je trouve que cela m’aide aussi à me déconnecter du stress lié à la gestion d’une grande entreprise et au soutien du secteur.

Curieusement, lorsque je cours, mon esprit n’est pas consciemment concentré sur les problèmes et les décisions que je dois prendre, mais sur la route à suivre. Mais en faisant cela, j’ai tendance à trouver des solutions et des réponses que je n’aurais peut-être pas trouvées autrement.

Que faites-vous si vous voulez vous déconnecter complètement ?

Curieusement, quand je veux me déconnecter complètement, je dors. Je pense que c’est l’une des activités humaines les plus sous-estimées, ce qui est dommage, car c’est aussi l’une des plus nécessaires et bénéfiques.

Et par « dormir », j’entends un sommeil de qualité, en grande quantité, et je m’efforce d’y parvenir toute la journée. Je commence par me lever tôt le matin, je fais le plein de soleil et de vitamine D en courant ou en promenant mon chien et j'évite notamment la caféine en fin de journée. Je ne pourrais pas faire ce que je fais sans cette hygiène de vie.

Dans quelle mesure est-il important pour les cadres et les dirigeants de se déconnecter de temps en temps ?

C’est essentiel. Si vous ne le faites pas, vous risquez de vous épuiser. Nous ne sommes pas des machines et, en fin de compte, rien n’est plus important que votre santé, physique et mentale. Sans cela, rien ne peut être fait.

Quel livre vous a le plus aidé dans votre travail ?

Je pense que le livre de Danny Meyers, « Setting the Table », est une lecture essentielle pour toute personne travaillant dans ce secteur, même si une grande partie de ce qu’il dit peut être appliquée dans n’importe quel secteur, car la sagesse est la sagesse. Elle n’a pas besoin d’un contexte spécifique.

Quel(s) livre(s) considérez-vous comme une lecture essentielle pour quelqu’un qui souhaite progresser dans le domaine du leadership hôtelier ?

« Setting the Table » sans l’ombre d’un doute, mais un podcast que je ne rate jamais est celui du Huberman Lab (https://hubermanlab.com ). Ils discutent de la science et des outils scientifiques pour la vie quotidienne et le travail, et ils ont eu un impact énorme sur moi au cours des deux dernières années.

J’adore le fait que nous puissions maintenant écouter et apprendre tout en vaquant à nos occupations grâce aux livres audio et aux podcasts, et cela a enrichi ma vie de façon incommensurable, tant au travail qu’en dehors.

Que pensez-vous des mentors et du fait que les personnes qui gravissent les échelons devraient en chercher un ?

Encore une fois, c’est essentiel pour quiconque veut vraiment évoluer non seulement dans un secteur, mais aussi en lui-même. Un mentor a fait le tour de la question plusieurs fois, il peut reconnaître les pièges et vous aider à les éviter ou à les contourner.

Si les bonnes affaires reposent sur les relations, les réseaux et la communication, elles peuvent aussi donner l’impression d’être très isolées, surtout lorsque vous êtes confronté à des problèmes que vous n’avez peut-être jamais rencontrés auparavant.

Choisir un bon mentor avec lequel vous pouvez être franc et honnête, qui ne prendra pas de décisions à votre place, mais vous guidera pour que vous preniez vous-même les bonnes décisions, peut faire une énorme différence dans votre réussite ou votre échec. Choisissez judicieusement, demandez poliment, répondez gracieusement à ses conseils et ne manquez jamais de reconnaître son rôle.

Quelle est la qualité la plus précieuse que vous recherchez chez vos chefs d’équipe ?

Une volonté d’essayer, et de faire de son mieux. Parfois, ce ne sont pas les choses que vous savez déjà faire, mais les choses que vous êtes prêt à faire et que vous n’avez peut-être jamais faites auparavant qui montrent vraiment si vous avez ce qu’il faut pour passer au niveau supérieur.

Cela demande du courage, de la confiance et de la foi en l’avenir, et ce sont ces qualités qui font un leader, et non la qualité de ses présentations, etc.

Et nous apprenons davantage de ces moments où nous nous mettons en danger. Nous sommes plus alertes, plus présents parce que nous ne savons pas toujours à quoi nous attendre. Ce sont les choses qui nous permettent d’apprendre et de grandir le plus.

Quelle est la leçon la plus importante que vous ayez tirée d’une erreur commise dans le passé et comment avez-vous changé votre façon de penser suite à cette erreur ?

Les erreurs font inévitablement partie de la vie, et si vous n'en faites pas de temps en temps, c’est que vous ne vivez probablement pas. Mais si elles peuvent sembler difficiles sur le moment, elles sont aussi les étapes les plus solides de votre ascension vers le succès.

Si vous voulez réussir, vous ne pouvez pas les éviter ou les cacher. Ma vie est un chemin fait de nombreuses erreurs et d’autant de corrections. Chacune d’entre elles a été importante et a montré sa valeur au bout du compte, car elle m’a aidé à devenir une meilleure version de moi-même. Vous ne pouvez pas trouver ce genre de connaissances et de développement n’importe où ou n’importe comment ailleurs.

Un membre de votre équipe a commis une erreur. Quelle est la première chose que vous souhaiteriez qu’il fasse ?

Tout d’abord, reconnaître l’erreur et ne pas essayer de la cacher. Tout le monde commet des erreurs de temps en temps, mais c’est plus qu’une erreur si vous essayez de la dissimuler. Cela devient alors un échec. Une erreur honnête et reconnue peut être rectifiée, faire l’objet d’une leçon et servir d’exemple aux autres afin qu’ils ne la répètent pas.

Lorsqu’une personne tente de dissimuler une erreur qu’elle a commise, elle pose une bombe à retardement dans le tissu de l’entreprise, qui peut lui exploser à la figure ou à celle de l’entreprise.

Aucune de ces options n’est acceptable. Il est rare qu’une erreur soit si catastrophique qu’elle ne puisse être corrigée, même si la personne qui l’a commise se sent très mal à ce moment-là.

De quel appareil ne pouvez-vous pas vous passer ?

Mon téléphone est devenu absolument indispensable à tous mes efforts pour m’améliorer et progresser. C’est incroyable que nous puissions tous accéder à tant de connaissances à tout moment et en tout lieu, simplement en touchant un écran.

Je me souviens encore de l’époque où, si vous vouliez savoir quelque chose, vous deviez courir à la bibliothèque de la ville pour le chercher. Il fallait une demi-journée pour trouver ce qui est maintenant à notre disposition en quelques secondes. Cela m’étonne en permanence.

Il y a une coupure d’électricité mondiale d’un mois. Que fera Thalias pour s’assurer de survivre à cette panne ?

Difficile à dire exactement dans un tel scénario, mais il souligne combien nous devons tous nous préparer à dépendre des sources d’énergie renouvelables, mais aussi à limiter notre consommation actuelle.

Même ce qui semble infini a des limites… Et cela a aussi un sens économique.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page