Économie : Chute de l’activité des restaurants au Cambodge - mise à jour des prévisions économique

Rappel des principaux événements économiques concernant le Royaume du Cambodge et l’ASEAN durant la semaine du 23 au 29 août 2021 avec la chute de 80 % des ventes des restaurants, la feuille de route sur la science, la technologie et l’innovation 2030 et le maintien de la dette en dessous de 40 % du PIB pour le Cambodge.

Phnom Penh. Photographie C.Gargiulo
Phnom Penh. Photographie C.Gargiulo

Cambodge : Chute de 80 % des ventes des restaurants par rapport à 2019

La propagation prolongée de la COVID-19 continue d’affecter le secteur de la restauration. Le secteur a contribué à environ 19 % de la croissance du PIB en 2019, mais le chiffre d’affaires a chuté de 50 % en 2020. Selon le Président de l’Association des restaurants du Cambodge (CRA), cette année, l’industrie connait déjà une baisse de 60 % depuis l’année dernière, soit une baisse cumulative de 80 % entre 2019 et 2021. L’exonération fiscale accordée par le gouvernement aux restaurants et aux hôtels doit par ailleurs expirer le 30 septembre. Les autorités n’ont pas encore décidé si elle sera à nouveau prolongée.

Cambodge : Maintien de la dette en dessous de 40 % du PIB

Le ratio dette/PIB du Cambodge augmente, mais reste sous le plafond de 40 % : Le ratio dette extérieure/PIB du Cambodge devrait atteindre 34 % cette année, selon le ministère de l’Économie et des Finances. Le FMI a précédemment souligné que le Cambodge pouvait emprunter jusqu’à 40 % de son PIB avant de présenter des risques. L’encours de la dette extérieure du Cambodge a atteint plus de 9,18 Mds USD au premier semestre 2021 et devrait dépasser les 10 Mds USD cette année, en augmentation par rapport à 8,8 MUSD à la fin de 2020. Actuellement, la Chine représente la majorité de la dette souveraine à 43 %, devant les partenaires multilatéraux tels que le FMI, la Banque mondiale et la BAsD avec 30 % et les 27 % restants sont attribués à d’autres pays. Si les revenus nationaux pouvaient encore baisser en 2021 en raison de la crise sanitaire, le gouvernement cambodgien a doublé son budget de dépenses pour combattre la pandémie de Covid-19, à 1,4 Md USD.

Cambodge : Feuille de route sur la science, la technologie et l’innovation 2030

Le gouvernement a lancé le 19 août la « Feuille de route sur la science, la technologie et l’innovation 2030 » (STI) dans le cadre d’un processus visant à soutenir l’objectif du Cambodge de devenir un pays à revenu intermédiaire supérieur d’ici 2030. Elaborée avec le soutien de la Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) et d’autres partenaires, ce document guidera les responsables gouvernementaux et les parties prenantes dans le renforcement des capacités nationales en matière de STI et favorisera un écosystème d’innovation dynamique. La feuille de route STI 2030 du Cambodge comporte cinq axes : 1) Améliorer la structure de gouvernance du système STI ; 2) Développer la main-d’œuvre STI ; 3) Renforcer la capacité et la qualité de la recherche ; 3) Accroître la collaboration et les liens entre les partenaires ; 5) Favoriser un écosystème propice à l’innovation.

Région ASEAN : Révision à la baisse des prévisions de croissance de la banque DBS pour la Thaïlande, les Philippines, l’Indonésie et la Malaisie en 2021

La banque singapourienne DBS a publié cette semaine une mise à jour de ses prévisions de croissance, se traduisant par une révision à la baisse des anticipations concernant en particulier les Philippines (4,2 % contre 7,0 % précédemment) et la Thaïlande (0,6 % contre 2,1 %) ainsi que, dans une moindre mesure, la Malaisie (4,0 % contre 5,2 %) et l’Indonésie (3,5 % des 4,0 %). À l’inverse, les prévisions de croissance de Singapour et le Vietnam restent inchangées à, respectivement, 6,3 % et 6,7 %. Les analystes de DBS justifient ces ajustements du fait des retards pris par les campagnes de vaccination dans certains pays de la zone, de l’évolution de la situation en Chine (levée progressive des mesures de soutien à l’économie, durcissement de la régulation numérique, ralentissement de la conjoncture) ainsi que des difficultés d’approvisionnement dans la filière électronique, qui continuent d’affecter les chaînes de valeur régionales et mondiales.

Région ASEAN : Visite de Kamala Harris à Singapour et au Vietnam

La vice-présidente américaine s’est rendue en Asie du 22 au 26 août dans le cadre de son deuxième déplacement à l’international, d’abord le 22 août à Singapour, puis le 24 août au Vietnam. Sur le plan économique, le Premier ministre singapourien et Kamala Harris se sont félicités du succès de l’accord commercial bilatéral USSFTA avant de souligner l’importance des investissements directs américains dans la cité-État, les États-Unis étant les premiers investisseurs en stock. Deux nouveaux partenariats, l’un sur la Croissance et l’Innovation, l’autre sur le Climat ont également été annoncés. Les parties se sont ensuite entendues sur un futur dialogue régional sur les chaînes de valeur et les problématiques d’approvisionnement lors de crises. Au Vietnam, Kamala Harris a déclaré au que les États-Unis feraient don d’un million de doses de vaccins Pfizer. Elle a annoncé le lancement du programme Vietnam Low Émission Energy Programme II (V-LEEP II), un projet de 36 M USD sur 5 ans qui vise à accélérer la transition du pays vers un système énergétique propre, sûr et axé sur des mécanismes de marché.

Trésor public avec les contributions des Services économiques de Bangkok, Hanoï, Jakarta, Kuala Lumpur, Manille, Rangoun, Phnom Penh et de l’Antenne de Vientiane