top of page
Ancre 1

Dossier : La digitalisation du Cambodge, un paysage favorable pour les investisseurs étrangers

Le Cambodge est parvenu, en quelques années, à digitaliser des secteurs clés tels que la finance, le commerce électronique et plusieurs catégories de services, tant publics que privés. Aujourd'hui encore, le secteur continue sa progression impressionnante.

Cette digitalisation rapide peut s’expliquer par la population jeune et très connectée du Cambodge, à sa volonté d’adopter les nouvelles technologies, aux initiatives du secteur privé et par le soutien proactif du gouvernement en faveur des initiatives numériques.

La capacité du pays à adopter des technologies de pointe le positionne aujourd’hui comme un futur chef de file dans la région, créant un environnement favorable pour les investisseurs étrangers qui cherchent à tirer parti d’une économie numérique en évolution rapide.

Au départ

Un certain nombre de facteurs ont contribué à l’adoption précoce de la technologie financière — plus communément appelée Fintech — par le Cambodge. Le pays dispose d’une population jeune et technophile et le gouvernement a dès le départ soutenu l’adoption de la Fintech en offrant des incitations financières aux entreprises mettant en œuvre ces technologies. Enfin, le coût de mise en œuvre de ces solutions demeure peu élevé, ce qui en fait une option abordable pour les entreprises de toutes tailles.

Fintech

Le Cambodge a pris de l’avance dans l’adoption des Fintech, notamment dans le secteur des paiements électroniques. En 2016, un certain nombre de fournisseurs de paiements électroniques opéraient déjà dans le Royaume, notamment Wing, ABA Pay et Pi Pay. Ces fournisseurs offrant une variété de services tels paiement électronique, services bancaires mobiles, opérations en ligne et règlements par code QR.

Livraisons

Des applications de livraison de repas comme Foodpanda, Nham24, Grab Food et quelques autres ont été lancées au Cambodge dès 2015. Ces applications permettent aux utilisateurs de commander auprès de divers restaurants et de se faire livrer à domicile ou au bureau. Ces solutions ont permis d’amortir le choc des conditions difficiles créées par les verrouillages lors de la pandémie et sont devenues très populaires.

Transports

Les applications de transport telles Grab BookMeBus, WeGO Taxi ou PassApp permettent aux utilisateurs de réserver un trajet auprès d’un chauffeur de taxi, bus ou tuktuk qui se trouve à proximité ou de réserver un trajet plus long. Ces applications sont aussi très populaires au Cambodge.

Succès au pluriel

La digitalisation du Cambodge a progressé de manière exceptionnelle ces dernières années, le plus bel exemple en étant la banque mobile avec l’incroyable prolifération des solutions proposées par la banque ABA. Le pays compte aujourd’hui plus de 10 millions d’utilisateurs de services bancaires mobiles, soit plus de 60 % de la population adulte.

Le commerce électronique connaît également une croissance impressionnante au Cambodge. Ce marché représente près d’un milliard de dollars américains, et devrait dépasser largement ce chiffre d’ici à 2025. La majorité des grands groupes de distribution propose aujourd’hui des solutions en ligne-application pour effectuer des achats et se faire livrer.

Le gouvernement cambodgien progresse également dans la numérisation des services publics. En 2021, le ce dernier a lancé une plateforme en ligne qui permet aux citoyens d’accéder à une variété de services gouvernementaux, tels que le paiement des impôts et la demande de passeports.

Le système de paiement numérique Bakong permet aux Cambodgiens et aux entreprises d’effectuer des paiements internationaux en utilisant la technologie financière, ce qui crée davantage d’opportunités.

Les systèmes de paiement par code QR ont connu un énorme succès au Cambodge et ont été rapidement adoptés pour les besoins personnels et professionnels. Aujourd’hui, le paiement par code QR est devenu si courant qu’une grande majorité de la population n’utilise pratiquement plus d’argent liquide, sauf pour les pourboires et les petits paiements divers, ou dans les endroits moins urbanisés. En outre, les paiements par code QR sont liés aux banques et aux institutions financières locales qui peuvent également être utilisées en Thaïlande, au Vietnam, en Corée du Sud et bientôt en Chine, ce qui constitue un avantage supplémentaire non négligeable pour les entreprises opérant au Cambodge.

« Des chauffeurs de tuk tuk aux centres commerciaux, les paiements mobiles par balayage de codes QR ou via des transferts in-app sont désormais le moyen le plus courant d'effectuer des transactions dans tout le pays, suivis de près par l'ouverture de comptes entièrement numériques et les applications de micro-prêts. »

La Banque mondiale a fait l’éloge de la numérisation du Cambodge et de la manière dont il a très vite dépassé les systèmes traditionnels en adoptant des plateformes de paiement mobile dans le secteur bancaire, soulignant que, « grâce à ce développement, les Cambodgiens ont accès à des services financiers mobiles modernes, leur offrant des options pratiques et sûres pour effectuer des transactions, inspirant la confiance ».

Soutien gouvernemental

Officiellement, la politique de l’économie digitale a été lancée en 2016. Elle ambitionne de faire du Cambodge un pays favorable au digital d’ici 2025 et comprend un certain nombre d’initiatives visant à promouvoir la digitalisation, telles que l’amélioration de l’infrastructure Internet du pays et le développement d’une main-d’œuvre spécialisée.

Le e -Government Master Plan - plan directeur national d’administration en ligne National a été lancé en 2017. Il vise à rendre les services gouvernementaux plus accessibles et plus efficaces. Le programme comprend un certain nombre d’initiatives visant à numériser les services gouvernementaux, telles que la création d’une plateforme en ligne permettant aux citoyens d’accéder aux services gouvernementaux et le développement d’une application mobile pour ces mêmes services.

L’initiative Digital Cambodia a été lancée en 2018. Elle vise à promouvoir la digitalisation dans le Royaume en fournissant un soutien financier aux entreprises. Elle a permis de financer un certain nombre de projets, tels que le développement d’une plateforme d’éducation en ligne et la création d’un système de paiement numérique.

La création de la Fédération cambodgienne des TIC (CICT) et du Fonds cambodgien de développement des technologies de l’information (CIDF) témoigne de la volonté du gouvernement de créer un environnement favorable au secteur technologique.

Contexte régional

La vitesse de digitalisation du Cambodge du Cambodge est assez impressionnante par rapport à ces voisins. Le Royaume a le taux de pénétration de services bancaires mobiles le plus élevé d’Asie du Sud-Est, avec plus de 60 % de la population adulte les utilisant. Ce taux est nettement supérieur à celui des pays voisins, tels que la Thaïlande (30 %) et le Vietnam (20 %).

Le marché du commerce électronique au Cambodge connaît également une croissance rapide, avec une valeur d’un peu moins d’un milliard de dollars en 2022. Ce chiffre est encore modeste par rapport aux marchés du commerce électronique des pays voisins, tels que la Thaïlande (35 milliards de dollars) et le Vietnam (15 milliards de dollars). Toutefois, le marché cambodgien du commerce électronique croît à un rythme plus rapide que ceux de ces voisins.

Le secteur de la Fintech au Cambodge peut s'appuyer - dans un contexte francophone - sur la présence de la French Tech et également de plusieurs startups - Confluences par exemples - spécialisées dans ce secteur et qui peuvent proposer des études de marché et effectuer un suivi à l'installation dans le Royaume.

Opportunités

La digitalisation du Cambodge offre certainement diverses possibilités d’investissement dans de multiples secteurs. Le commerce électronique, par exemple, connaît une croissance régulière, offrant des possibilités d’investissement dans la logistique, les systèmes de paiement et les services de livraison.

« Avec l’adoption croissante des paiements numériques et des services bancaires mobiles, investir dans des solutions Fintech, des portefeuilles mobiles et des passerelles de paiement peut s’avérer lucratif. »

Parmi les plateformes de paiement digital au Cambodge, rappelons ABA, mais aussi Pi Pay, et Wing. Pi Pay est d’ailleurs un exemple d’initiative qui a obtenu des investissements substantiels de la part d’investisseurs étrangers pour développer ses services de paiement numérique.

Investir dans le développement de l’infrastructure numérique, telle que la connectivité Internet, les centres de données et les services « Cloud » est essentiel pour soutenir la numérisation du Cambodge. Plusieurs entreprises locales et joint-ventures ont déjà investi dans ce domaine.

S'engager dans le développement d’applications mobiles, de solutions logicielles et de services informatiques permet de répondre à la demande croissante de ce type d'outils et de services. Le développement d’applications pour des secteurs tels que la santé, le tourisme et les transports pourrait s'avérer bénéfique.

Le développement d’initiatives de villes intelligentes, telles que le partenariat entre le gouvernement cambodgien et la société sud-coréenne NXC Corporation, montre également que les investisseurs étrangers peuvent aussi contribuer à la transformation urbaine du Cambodge.

Défis à relever

Le Cambodge a réalisé des progrès significatifs en matière de numérisation au cours des dernières années. Toutefois, un certain nombre de défis doivent encore être relevés pour que le potentiel des technologies numériques soit pleinement exploité.

L’un des principaux obstacles à la numérisation au Cambodge demeure le faible niveau de connaissances. De nombreuses personnes au Cambodge, en particulier dans les zones rurales, n’ont pas encore les connaissances ou les compétences nécessaires pour utiliser les services bancaires numériques. Il leur est donc difficile d’accéder aux services financiers et de participer à l’économie numérique.

Un autre défi de la numérisation au Cambodge serait la cybersécurité. Comme de plus en plus de gens utilisent les services bancaires numériques, il y a un risque accru de fraudes en ligne même si le pays n’a pour le moment subi aucune attaque sérieuse dans ce secteur. Aussi, le marché des services bancaires mobiles au Cambodge est de plus en plus encombré. Il existe aujourd’hui des dizaines de fournisseurs différents qui proposent des produits et des services similaires. Il est donc impératif d'apporter un projet qui tienne la route et de se renseigner sur sa faisabilité.

Des idées originales et de nouveaux investissements au Cambodge permettront d’atténuer ces difficultés et de renforcer le développement de la digitalisation du pays.

Sources : Ministère cambodgien de l’Économie et des Finances —Aquarii —Datareportal —Banque Mondiale.

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page