Diplomatie : W.P Murphy, « Ma 1e année d’ambassadeur au Cambodge a été formidable »

Double anniversaire pour la coopération américaine au Cambodge avec l’ambassadeur W.Patrick Murphy qui célèbre la première année de sa prise de fonction et les 70 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

L’ambassadeur au Cambodge W.Patrick Murphy

Pour rappel, W.Patrick Murphy a pris ses fonctions au Cambodge le 19 octobre 2019. Bénéficiant d’une solide expérience en Asie du Sud-est, l’ambassadeur semble, au milieu de relations souvent chaotiques entre les deux pays, être apprécié par la classe politique locale en raison de son langage clair, mais mesuré et sa capacité à proposer des solutions « diplomatiques » sur certains problèmes épineux.

Par exemple, concernant le problème de la dette de guerre qui empoisonne les relations politiques entre les deux pays depuis de longues années, lors d’un entretien très récent avec les médias locaux, le diplomate avait clairement exprimé son souhait de « trouver une solution acceptée par les deux partenaires ». À l’inverse, son prédécesseur avait simplement déclaré que le Cambodge « devait payer ses dettes »… Une suggestion qui avait eu pour effet d’agacer le chef du gouvernement royal, S.E. Hun Sen et provoqué une mini crise diplomatique locale. Avec Murphy, la méthode semble bien plus courtoise et mesurée, pourrait-on affirmer.

À l’ambassade en octobre 2019 lors de la remise de ses lettres de créance

Point de presse

Lors d’un point de presse organisé le 15 octobre 2020 à Phnom Penh, l’ambassadeur a tenu tout d’abord à exprimer ses condoléances et sa sympathie à tous les Cambodgiens qui font face aux inondations actuelles dans le pays.

« Nous surveillons les développements, nous sommes très inquiets et nous souhaitons être un bon partenaire utile si le Cambodge a besoin d’une aide internationale, les États-Unis sont à l’écoute »

Rappelons que Les États-Unis, par l’intermédiaire de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), ont fourni en urgence une aide humanitaire de 100 000 dollars pour soutenir les efforts de réponse aux graves inondations au Cambodge. Ensuite, le diplomate s’est exprimé sur l’année écoulée après sa prise de poste et l’a qualifiée de « formidable ». Selon lui, l’ambassade des États-Unis a travaillé d’arrache-pied pour renforcer les nombreux aspects de la coopération, notamment en aidant le Cambodge à faire face à la pandémie mondiale COVID-19 : « 2020 a été l’occasion de nous concentrer sur des domaines forts de coopération. Cela a été un plaisir, car nous avons de nombreux partenaires à travers le Cambodge : au sein du gouvernement, dans la société civile, parmi les jeunes, avec de nombreuses institutions — des centres universitaires d’apprentissage, et au-delà »

Coopération policière

Ce mois d'octobre 2020, l’ambassadeur annonce avoir particulièrement travaillé sur la coopération policière. Il s’agit selon lui d’un domaine de coopération discret qui ne retient pas toujours beaucoup l’attention, mais pour lequel il y a eu beaucoup de résultats. « Nous avons des organismes d’application de la loi des États-Unis qui travaillent ici au Cambodge avec leurs homologues pour aider le Cambodge à devenir un pays plus sûr, plus sain et plus prospère », indique le diplomate avant de donner quelques précisions sur cet aspect de la coopération. « Nous voulons contrer et démanteler les réseaux criminels transnationaux. Ceux-ci existent dans le monde entier et malheureusement aussi au Cambodge. Nous voulons empêcher ces réseaux de prospérer au Cambodge », explique M. Murphy, ajoutant que les efforts porteront également sur le trafic humain, le braconnage et la vente des espèces sauvages protégées.

« Nous souhaitons également faire tout notre possible pour protéger les enfants »

Le diplomate précise que des prédateurs ont été interpellés aux frontières du royaume et renvoyés aux États-Unis pour être traduits en justice. « Nous travaillons également pour combattre le trafic de drogue dans le royaume. Sur la base des informations que nous avons pu fournir, les autorités cambodgiennes ont récemment saisi des cargaisons de drogue et découvert un laboratoire illégal qui produisait des drogues synthétiques au Cambodge », conclut l’ambassadeur sur ce point.

« Voilà le genre de succès dont nous sommes satisfaits. Parfois notre action doit être discrète, en coulisses même, parfois c’est connu du public, mais c’est fondamentalement très important pour la sécurité, la santé et la prospérité du peuple cambodgien »

Art et patrimoine

Pour l’ambassadeur américain, il est aussi primordial de protéger le patrimoine culturel du Cambodge. Dans le passé, de nombreux artefacts ont été pillés et volés au Cambodge, et l’ambassade annonce travailler pour inverser cette tendance. « Ces domaines qui sont si importants pour nos deux peuples, et nous avons eu beaucoup de succès l’année dernière », indique-t-il.

S.E. Phoeurng Sackona ministre de la Culture et des Beaux-Arts et W.Patrick Murphy

Au cours de l’année écoulée, les forces de l’ordre aux États-Unis ont saisi des artefacts et ont pu les restituer au Cambodge, dont deux en particulier sont maintenant au Musée national. « J’y suis allé pour célébrer leur retour avec le ministre de la Culture et nous sommes très fiers de notre succès », déclare M.Murphy.

USAID

Un autre exemple que l’ambassadeur souhaite partager concerne l’Agence américaine pour le développement international, l’USAID, qui forme des gardes forestiers au Cambodge. Comme indication du succès de la formation de plusieurs centaines de gardes, il y a eu des saisies d’équipement illégal utilisé dans les aires protégées, plus de 60 arrestations et la libération de plusieurs dizaines d’espèces sauvages menacées.

« Nous en sommes très fiers et je pense que les Cambodgiens devraient aussi être fiers de ce succès »

« J’espère que cela donne un aperçu des raisons pour lesquelles nous mettons l’accent sur la coopération en matière d’application de la loi ce mois-ci. C’est une partie importante de notre relation bilatérale », a conclu W.Patrick Murphy à la fin du point de presse.

Illustrations gracieusement fournies par l'Ambassade américaine au Cambodge


APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône