Diplomatie : Le Premier ministre souhaite renforcer les « bonnes relations avec les États-Unis »

Dernière mise à jour : 27 nov. 2019

Le Premier ministre Hun Sen a conseillé aux responsables de tous les ministères, institutions et administrations de « travailler activement pour renforcer les bonnes relations avec les États-Unis ».

Le chef du gouvernement royal a fait cette annonce lors de la réunion du Conseil des ministres tenue au Palais de la Paix vendredi dernier.

Recommandations

S.E. Hun Sen a recommandé aux responsables cambodgiens de participer activement à l’organisation du 70e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays. Il a également suggéré que les responsables cambodgiens favorisent les réunions d’anciens élèves cambodgiens aux États-Unis. Il souhaite également que les officiels cambodgiens coopèrent avec les volontaires des Peace Corps, et qu’ils soutiennent les programmes de recherche des corps de soldats américains disparus au combat.

« Le gouvernement royal du Cambodge a accueilli avec grande satisfaction les propos du nouvel ambassadeur américain au Cambodge, W. Patrick Murphy. Le diplomate américain a réaffirmé la position claire des États-Unis concernant la non-ingérence dans les affaires intérieures du Cambodge. Il a aussi indiqué que les USA ne soutiendront pas de tentative de changement de gouvernement par le recours à la violence », a déclaré le Premier ministre cambodgien.

Le 24 octobre 2019, le nouvel ambassadeur des États-Unis au Cambodge, W. Patrick Murphy, avait informé le ministre cambodgien des Affaires étrangères, S.E. Prak Sokhonn, que les États-Unis ne se mêleraient pas des affaires intérieures cambodgiennes. Il avait ajouté que sa mission au Cambodge « consistait à soutenir le royaume, et à agir comme un partenaire stratégique ».

Rappel

Les relations diplomatiques entre le Cambodge et les États-Unis ont été établies le 29 juin 1950. Les relations ont été rompues en mai 1965 puis rétablies le 2 juillet 1969. Le 12 avril 1975, la mission américaine a été évacuée, quelques jours avant la prise de Phnom Penh par les Khmers Rouges. Les relations ont été rompues.

Les États-Unis ont établi à nouveau une « mission diplomatique américaine » au Cambodge le 11 novembre 1991. L’ambassade des États-Unis au Cambodge a officiellement rouvert ses portes le 17 mai 1994, lorsque l’ambassadeur Charles H. Twininga a présenté ses lettres de créance au gouvernement élu l’année précédente .

0 commentaire