Culture & Photographie : Ankgor retrouve la sérénité religieuse des temps anciens

Trouver la solitude et le calme à Angkor Wat était devenu un privilège rare alors que la destination attirait 6000 visiteurs par jour en 2019.

Ankgor retrouve la sérénité religieuse des temps anciens
Ankgor retrouve la sérénité religieuse des temps anciens

Depuis l’arrivée de la crise sanitaire et ses effets catastrophiques sur l’économie de la cité des temples, des scènes de paysages sans touristes presque jamais vues depuis l’ouverture hésitante du royaume au tourisme au début des années 1990, sont revenues dans les enceintes du parc archéologique. Dévastatrice pour l’économie locale de Siem Reap, la forte baisse du nombre de visiteurs étrangers a malheureusement mis à mal de nombreuses entreprises de la ville.

« Mais, à l’intérieur du parc d’Angkor, les visiteurs cambodgiens retrouvent leur patrimoine et la sérénité religieuse de ces splendides constructions emblématiques de la grandeur de l’empire khmer »

Auparavant quelque peu mis à l’écart par les touristes chinois et européens, les Cambodgiens forment aujourd’hui la quasi-totalité des visiteurs, à l’image de nombreuses autres destinations touristiques du royaume.

Gardien de la rivière
Gardien de la rivière

Plusieurs générations de familles cambodgiennes en profitent pour prier dans des sanctuaires autrefois plutôt bondés...Lors de ces journées tranquilles, les moines bouddhistes méditent ou collectent des aumônes, Angkor revendique à nouveau son patrimoine de site religieux sacré.

À moins d’une deuxième vague du virus, ces instants de sérénité à Angkor seront probablement terminés un jour, car le monument reprendra certainement un jour son statut de l’un des grands sites touristes d’Asie du Sud-Est, générant des revenus dont les entreprises locales ont désespérément besoin, mais pour quelques mois, Angkor Wat aura existé de nouveau comme un sanctuaire de calme et de réflexion.

Retrouver l'album photo complet ici...

Un autre album splendide proposé par Ben Cappellacci

111 vues0 commentaire