Culture : Bokator et temple de Koh Ker proposés sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Le Royaume a adressé à l’UNESCO deux demandes d’inscription : « les Arts martiaux khmers bokator » et le « Site archéologique de Koh Ker » sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Oum Sam Tharoth (à droite), spécialiste du Bokator et actrice
Oum Sam Tharoth (à droite), spécialiste du Bokator

Ces demandes ont été soumises lors de la visite du roi Norodom Sihamoni à Paris, où ce dernier a rencontré la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, après avoir prononcé le discours d’ouverture de la 41e Assemblée générale de l’UNESCO.

Le monarque a informé l’UNESCO que le Cambodge souhaitait soumettre deux demandes : « les arts martiaux khmers bokator » dans la catégorie du patrimoine culturel immatériel et le « site archéologique de Koh Ker » dans la catégorie du patrimoine mondial.

Le porte-parole du ministère de la Culture et des Beaux-Arts, Long Ponna Sirivath, a confirmé au Post, le 14 novembre, que le Cambodge avait soumis les deux candidatures après avoir passé plusieurs années à préparer les documents justificatifs.

Au temple de Koh Ker
Au temple de Koh Ker
« Après notre soumission, l’UNESCO demandera à son comité de convention d’examiner et d’évaluer notre demande et de décider s’ils seront placés sur la liste du patrimoine mondial », a-t-il déclaré.

Au cours de la réunion, Mme Azoulay a exprimé sa profonde joie et sa gratitude au Roi pour avoir formulé des déclarations constructives lors de la cérémonie d’ouverture de la 41e Assemblée générale de l’UNESCO à l’occasion de son 75e anniversaire.

Le roi a félicité Mme Azoulay pour sa réélection au poste de directrice générale de l’UNESCO. Il a également remercié l’organisme des Nations unies pour sa coopération avec le Cambodge dans le domaine de la préservation culturelle, notamment pour les succès obtenus par le Comité international de coordination pour Angkor (CIC Angkor), qui fêtera son 30e anniversaire en 2023.

Le roi a également adressé une invitation à M. Azoulay à se rendre au Cambodge dans un avenir proche.