Covid-19 : Près de 700 000 ménages pauvres reçoivent une allocation mensuelle

Environ 700 000 ménages, soit près de trois millions de Cambodgiens, ont reçu une allocation mensuelle pendant la pandémie, versée par le gouvernement dans le cadre du programme d’assistance en espèces destiné aux familles pauvres et économiquement vulnérables qui détiennent une carte IDPoor 1 ou IDPoor 2.

Des ouvriers montrent l’aide en espèces qu’ils ont reçue avec leur carte IDPoor après le lockdown de juillet. Photo ministère du travail.
Des ouvriers montrent l’aide en espèces qu’ils ont reçue avec leur carte IDPoor après le lockdown de juillet. Photo ministère du travail.

« Au fur et à mesure que la situation du Covid-19 s’apaise, ce programme de transfert d’argent sera remplacé en janvier par des stratégies visant à réhabiliter et à promouvoir la croissance économique du pays dans le contexte du Covid-19 », indique Phan Phalla, secrétaire d’État du ministère de l’Économie et des Finances et secrétaire général du Comité de politique économique et financière.

Phalla a expliqué ce changement de politique lors d’une conférence de presse organisée par le bureau des relations publiques du gouvernement le 14 décembre.

« Le gouvernement a défini des mesures pour aider les pauvres après que le Cambodge a souffert des perturbations économiques dues à la crise sanitaire à partir du début de 2020. Ce dernier a mis en place des mesures pour stabiliser la vie des gens et leurs activités », a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’au cours des deux dernières années, le programme visant à fournir du cash aux ménages pauvres pendant la lutte contre le Covid-19 a introduit des mesures pour remplacer les revenus que les Cambodgiens perdaient en raison des couvre-feux, des lockdowns et restrictions de voyage, la dernière série de paiements autorisée en octobre devant se poursuivre jusqu’à la fin de ce mois :

« À partir de janvier 2022, nous nous concentrerons sur une stratégie visant à restaurer et à promouvoir la croissance économique du Cambodge »

Selon M. Phalla, les quelque 680 000 ménages détenteurs de cartes IDPoor 1 et IDPoor 2 — soit environ 2,7 millions de personnes — reçoivent chaque mois de l’argent du gouvernement depuis le début de la crise sanitaire et :

« Les autres programmes d’aide sociale que nous avons mis en œuvre par le passé se poursuivront, comme les programmes d’aide en espèces pour les femmes enceintes et les repas pour les écoliers », a-t-il précisé.

Fin octobre, le gouvernement a décidé de prolonger le programme d’assistance en espèces aux personnes vulnérables pour trois mois supplémentaires, d’octobre à décembre 2021.

Selon un rapport du ministère des Affaires sociales, des anciens combattants et de la Réhabilitation des jeunes, du 25 juin de l’année dernière au 24 novembre de cette année, le gouvernement a dépensé plus de 501 millions de dollars pour des programmes d’assistance qui ont soutenu plus de 680 000 ménages touchés par la crise.

L’aide aux pauvres est divisée en trois catégories : ceux des zones urbaines de Phnom Penh, des zones extérieures à la capitale et ceux des zones rurales. Chaque famille reçoit de l’argent en fonction du nombre de ses membres et de la catégorie à laquelle elle appartient.

Mom Kunthear avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône