COVID-19 : Le nombre de travailleurs migrants infectés revenant de Thaïlande passe à 16

Deux autres travailleurs migrants cambodgiens de retour de Thaïlande ont été testés positifs au COVID-19 ; portant le nombre total de travailleurs migrants infectés à 16, indique un communiqué de presse du ministère de la Santé publié dimanche matin. Les nouveaux cas sont deux femmes d’une vingtaine d’années, elles ont été admises à l’hôpital provincial de Battambang.

Les travailleurs de retour de Thaïlande mis en quarantaine après leur arrivée au Cambodge
Les travailleurs de retour de Thaïlande mis en quarantaine après leur arrivée au Cambodge

Appels

Le Premier ministre avait appelé, dès le 1er janvier 2021, l’ensemble des travailleurs migrants cambodgiens en Thaïlande à se faire traiter sur place afin d’éviter de nouvelles transmissions et aussi afin qu’ils puissent conserver leur emploi. La Thaïlande est d’ailleurs sur le point de rétablir des mesures plus strictes sur les entreprises la semaine prochaine en réponse à une augmentation des cas de coronavirus. Les mesures préconisées par les autorités sanitaires nécessitent l’approbation du Premier ministre Prayuth Chan-ocha et pourraient prendre effet dès lundi. Les étapes comprennent la fermeture totale ou partielle des endroits qui présentent un risque élevé d’infection. Les gouverneurs provinciaux auront la discrétion d’imposer les restrictions, qui peuvent durer jusqu’au 1er février. S’ils ne parviennent pas à contenir la propagation du virus, des mesures plus strictes, notamment des couvre-feux et des interdictions de voyager à travers les lignes provinciales, restent une option.

Au soir du réveillon du 31, le Premier ministre cambodgien Hun Sen avait réaffirmé la volonté du royaume de coopérer avec la Thaïlande dans la lutte contre la pandémie. Dans un message vocal, S.E. Hun Sen avait annoncé :

« Nous devons redoubler d’efforts avec la Thaïlande pour contrôler la situation afin d’éviter que les infections se propagent »

Le ministère de la Santé a également été chargé de prendre des mesures immédiates en fournissant plus de matériel et en augmentant le budget des provinces frontalières pour la quarantaine et le prélèvement d’échantillons et d’y déployer davantage de personnel médical. Concernant les autres provinces, il leur a été ordonné de contrôler les agglomérations afin de détecter des travailleurs migrants qui seraient revenus de Thaïlande sans contrôle de santé ni quarantaine, ceci afin d’éviter la transmission dans leurs familles et dans les communautés.

Décompte

Avec ces deux nouveaux cas, le décompte au Cambodge s’élève à 381, dont 259 Cambodgiens, 45 Français, 18 Chinois, 13 Malaisiens, 12 Américains, 10 Indonésiens, 6 Britanniques, 3 Vietnamiens, 3 Canadiens, 3 Indiens, 2 Hongrois, 2 Pakistanais, 1 belge, 1 kazakh, 1 polonais, 1 jordanien et 1 japonais. Parmi ceux-ci, 41 provenaient de « l’incident communautaire du 28 novembre ». Le ministère n’a signalé aucune nouvelle guérison, le nombre total de patients guéris reste ainsi à 361 sans aucun cas mortel.

Source : Ministère de la Santé & SPM

55 vues0 commentaire