top of page
Ancre 1

Coopération : Visite de Rémy RIOUX, Directeur général de l'Agence Française de Développement

M. Rémy RIOUX, Directeur général de l'AFD, effectuera une mission au Cambodge du 19 au 21 février 2023. Au cours de sa mission, il échangera avec ses homologues dans des secteurs clés tels que l'agriculture, l'eau et l'assainissement, l'énergie et la finance verte.

M. Rémy RIOUX, Directeur général de l'AFD, effectuera une mission au Cambodge du 19 au 21 février 2023
M. Rémy RIOUX, Directeur général de l'AFD, effectuera une mission au Cambodge du 19 au 21 février 2023. Photo AFD

Durant son séjour, M. Rioux assistera à la cérémonie de pose de la première pierre du micro-tunnelier du « Tonle Sap Crossing », participera à l’atelier sur les finances publiques vertes organisé par le ministère de l’Économie et des Finances, et à la signature du NSSF - National Social Security Fund avec le GRET - Groupe de Recherches et d’Échanges technologiques.

À propos

Expert en économie et fin connaisseur des institutions financières internationales, Rémy Rioux a exercé des fonctions de haut niveau au cours d’une carrière consacrée au développement et à l’Afrique. Après avoir été directeur de cabinet du ministre français de l’Économie et des Finances Pierre Moscovici, il a été nommé par Laurent Fabius secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères et a coordonné l’agenda finance pour la présidence française de la COP21 jusqu’à la négociation finale de l’Accord de Paris sur le climat.

Rémy Rioux a pris en 2016 la direction de l’Agence française de développement, qui a vu son mandat élargi et ses moyens accrus. Il a été reconduit dans ses fonctions en 2019 pour un deuxième mandat.

En 2017, Rémy Rioux a également été élu président de l’International Development Finance Club (IDFC), un groupe qui rassemble les 26 plus grandes banques de développement nationales et régionales du monde, et l’un des plus importants pourvoyeurs de financement public pour le développement et le climat.

En novembre 2020, Rémy Rioux a accueilli à Paris le sommet Finance en commun qui a réuni, pour la première fois, les 450 banques publiques de développement du monde, qui forment désormais une coalition mondiale pour faire évoluer collectivement leurs stratégies, modèles d’investissement, activités et modalités de fonctionnement pour contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et de l’Accord de Paris.

L’AFD au Cambodge

Présente au Cambodge depuis 1993, l'AFD soutient le pays en se concentrant sur deux domaines structurels clés : la promotion d'un développement territorial équilibré (accès aux services de base, gestion des ressources en eau, adaptation au changement climatique…) d'une part, et le soutien au secteur productif dans le respect des normes environnementales et sociales (énergies renouvelables, formation technique et professionnelle) d'autre part.

L’AFD intervient également de façon active pour faciliter l’accès aux services de base en milieu rural où vit 70 % de la population cambodgienne
L’AFD intervient également de façon active pour faciliter l’accès aux services de base en milieu rural où vit 70 % de la population cambodgienne

Pour atteindre ses objectifs, le groupe AFD s'est historiquement appuyé sur une large gamme d'outils : prêts bonifiés souverains et non souverains (garanties, subventions européennes et financements par délégation de fonds, qui font de l’AFD le premier bailleur européen et l’un des premiers bailleurs bilatéraux au Cambodge).

« Plus de la moitié de nos projets au Cambodge est mise en œuvre dans le cadre de partenariats avec d’autres bailleurs et notamment l’Union Européenne, la Banque Asiatique de Développement, la Banque Européenne d’Investissement ou la KfW allemande », indique l'AFD.

L’AFD accompagne des investissements sur des projets d’infrastructures économiques (électricité, eau, assainissement, systèmes d’irrigation) qui concernent tant les centres urbains que les zones rurales. L’enjeu est aussi de renforcer la connectivité physique (infrastructures de transports, marchés, centres de formation...).

Le secteur de l’énergie est un secteur névralgique de l’économie cambodgienne : le coût élevé de l’électricité est encore un facteur discriminant pour les investisseurs étrangers. Malgré des progrès considérables en terme d’électrification rurale, le déficit en infrastructure se traduit par d’importants délestages, observés notamment pendant la saison sèche de 2019, menant à des coupures de courant répétées dans la capitale, Phnom Penh.

Afin de soutenir l’ambitieuse politique nationale pour le climat réaffirmée lors de la mise à jour des CDN fin 2020, l’AFD soutient des projets variés allant du développement et modernisation du réseau électrique d’Electricité Du Cambodge (EDC) à la modélisation du secteur énergétique à horizon 2050 afin d’informer les futures politiques publiques du secteur.

Soutien à la Phnom Penh Water Supply Authority, station d’eau potable de Bakheng | © PPWSA
Soutien à la Phnom Penh Water Supply Authority, station d’eau potable de Bakheng | © PPWSA

Les partenariats France-Cambodge dans le secteur de l’eau et de l’assainissement sont anciens et ont permis de valoriser l’expertise française dans ces domaines. L’AFD a un partenariat de près de 20 ans avec la régie des eaux de Phnom Penh (Phnom Penh Water Supply Authority) dont elle a financé plusieurs stations de traitement d’eau potable (Chrouy Chang Var, Chamcar Morn, Niroth) ainsi que les extensions de réseau. Les investissements à réaliser par PPWSA (définis dans le master plan 2016-2030) restent considérables pour répondre à un doublement de la demande à l’horizon 2030 de 1 000 000 m3/j.

C’est dans cette perspective que s’inscrit le grand projet d’usine de potabilisation de Bakheng dont la première phase est co-financée par l’AFD, la BEI et l’UE et la seconde par l’AFD seule (en cours d’exécution 2019-2024). Dans les provinces, l’AFD soutient également le plan d’investissement de la régie de Siem Reap (Sieam Reap Water Supply Authority) et cofinance avec la BAsD un projet d’accès à l’eau potable et d’assainissement dans les villes secondaires cambodgiennes (Battambang, Kampong Cham et Siem Reap).

L’AFD intervient également de façon active pour faciliter l’accès aux services de base en milieu rural où vit 70 % de la population cambodgienne. Le développement des infrastructures routières (pistes rurales) est une priorité et s’accompagne généralement de la construction d’infrastructures complémentaires pour le développement local dans les secteurs de l’eau potable et de l’assainissement, de l’agriculture, de la santé et de l’éducation.

Texte et photographies : Agence Française de Développement

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page