top of page

Coopération : Les Cambodgiennes jouent un rôle essentiel dans le domaine du déminage

Depuis la création du programme cambodgien d'action humanitaire contre les mines en 1992, plus de 8 000 Cambodgiens ont participé à des activités de déminage.

Des Cambodgiennes chargées du maintien de la paix déployées avec l'ONU. Photo ONU
Des Cambodgiennes chargées du maintien de la paix déployées avec l'ONU. Photo ONU

Les 8 302 agents, dont 580 femmes, ont embarqué pour 11 missions dans neuf pays : Soudan, Soudan du Sud, Tchad, République centrafricaine (RCA), Liban, Mali, Syrie, Chypre et Yémen. Les forces cambodgiennes servent actuellement dans quatre pays : le Sud-Soudan, le Liban, la RCA et le Mali.

Ly Thuch, premier vice-président de l’Autorité cambodgienne d’action contre les mines et d’assistance aux victimes, a révélé ce chiffre lors d’une table ronde sur les femmes, la paix et la sécurité, organisée le 13 novembre à Phnom Penh en coopération avec le Canada.

Selon lui, de nombreuses organisations souhaitent promouvoir les femmes dans des rôles de direction, mais des obstacles systémiques les freinent encore. Les femmes éprouvent encore des difficultés dans de nombreux secteurs et sont sous-représentées aux postes de direction. Le changement doit être impulsé par les personnes, autant que par les politiques, a-t-il mentionné, précisant :

« Je constate que le Canada joue un rôle important en dirigeant et en soutenant des projets au Cambodge et dans la région, notamment en promouvant les femmes et en les encourageant à participer aux décisions avec leurs collègues masculins ».

Il a remercié le gouvernement et le peuple canadiens pour leur participation aux travaux de déminage au Cambodge, ajoutant que le Royaume sera heureux d’accueillir leur retour en tant que donateurs majeurs dans ce secteur. Au cours de la discussion, M. Thuch a souligné le rôle de premier plan joué par le Royaume dans la promotion des femmes dans le domaine du déminage et du maintien de la paix.

« Le Cambodge est l’État le mieux classé en 2021 en termes de mise en œuvre de considérations liées au genre et à la diversité dans son programme d’enquête et de déminage, ce qui constitue un bon exemple pour les autres États ou parties touchés par les mines », a-t-il déclaré, citant un rapport indépendant publié avant la prochaine réunion de la Convention d’Ottawa.

Selon le Centre national des forces de maintien de la paix, au cours des 16 dernières années, le Cambodge a obtenu des résultats remarquables, notamment en matière de déminage, de destruction des munitions non explosées et de construction de structures dans les zones de mission à haut risque.

Le travail des héroïnes cambodgiennes en 2022 continue de se classer au deuxième rang de la communauté de l’ASEAN et au 12e rang sur 120 des nations dont les troupes participent aux missions de maintien de la paix de l’ONU.

Hor Sovichea avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page