Coopération : L’AFD s’engage à poursuivre son aide au Cambodge

Le gouvernement français, par l’intermédiaire de l’Agence française de développement (AFD), s’est engagé à poursuivre les prêts concessionnels et les aides non remboursables mobilisés auprès de l’UE et d’autres partenaires pour contribuer au développement et au redressement économique du Cambodge après la crise du COVID-19.

M. Jacques Pellet, ambassadeur de France au Cambodge. Photo CG
M. Jacques Pellet, ambassadeur de France au Cambodge. Photo CG

Cette promesse a été formulée par S.E. Jacques Pellet, Ambassadeur de France au Cambodge, lors de sa récente rencontre avec S.E. Dr Aun Pornmoniroth, ministre de l’Économie et des Finances, à Phnom Penh.

S.E. Jacques Pellet a fait l’éloge de la relation de longue date entre le Cambodge et la France, notamment à travers l’AFD.

« L’augmentation de 0,55 % de l’aide publique au développement (APD) de la France en 2022 pour les pays en développement, dont le Cambodge, renforcera davantage cette assistance, a-t-il ajouté. »

De son côté, S.E. Dr Aun Pornmoniroth a mis en avant la stratégie du Cambodge sur la nouvelle normalité dans le contexte du COVID-19, ajoutant que celle-ci constituait une feuille de route vers un développement socio-économique durable et inclusif.

Il a également salué le rôle clé de la France dans le processus de paix et le développement du Cambodge dans divers secteurs.

Selon S.E. Dr Aun Pornmoniroth, en 2021, la France a fourni environ 20,30 millions d’euros de financement coopératif pour des projets de développement couvrant l’agriculture, l’accès à l’eau potable, et l’atténuation et l’adaptation au changement climatique.

AKP

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône