Coopération : Japon et Cambodge s’engagent sur un partenariat renforcé dans tous les secteurs

S.E. Kishida Fumio, Premier ministre du Japon, a effectué une visite officielle au Cambodge les 20 et 21 mars 2022. Au cours de celle-ci, outre les visites protocolaires d’usage, le dirigeant japonais a rencontré son homologue cambodgien au cours d’une véritable conférence au somment au cours de laquelle développement économique, coopération militaire, santé, promotion de la démocratie, situation au Myanmar et en Ukraine et autres sujets locaux, régionaux et internationaux ont été évoqués ; et pour lesquels les deux dirigeants se sont engagés à « coopérer étroitement ».

S.E. Kishida Fumio, Premier ministre du Japon et S.E. Hun Sen Premier ministre du Cambodge. AKP
S.E. Kishida Fumio, Premier ministre du Japon et S.E. Hun Sen Premier ministre du Cambodge lors du dîner de clôture de la visite japonaise. AKP

Coopération économique

Le Premier ministre Hun Sen a exprimé sa gratitude pour le soutien solide du Japon, notamment en matière d’infrastructures économiques et sociales et de développement des ressources humaines. Il a remercié le Japon, en particulier pour la construction d’importantes infrastructures au Cambodge, telles que les ports maritimes, les ponts, les routes, l’électricité et l’approvisionnement en eau.

Les deux Premiers ministres ont convenu de coopérer pleinement pour faire du port de Sihanoukville une plaque tournante, non seulement pour le Cambodge, mais aussi pour la région du Mékong et au-delà.

Coopération dans le secteur de la santé

Le Premier ministre cambodgien a exprimé sa gratitude pour le soutien japonais aux mesures contre le COVID-19, comme le don de 1,3 million de doses de vaccins par le biais de COVAX, l’aide et le soutien par le biais de contributions à des organisations internationales s’élevant à environ six milliards de yens, ainsi que le prêt de soutien fiscal s’élevant à 45 milliards de yens au total. Les deux Premiers ministres ont convenu de coopérer activement pour lutter contre le COVID-19 et encourager une reprise rapide de l’économie.

En matière de sécurité

À l’occasion du 30e anniversaire de la participation des Forces d’autodéfense japonaises à l’opération de maintien de la paix (PKO) au Cambodge, le Premier ministre Kishida a déclaré apprécier le fait que le Cambodge soit passé du statut de pays bénéficiaire à celui de Contributeur qui envoie des troupes à la PKO.

Les deux Premiers ministres ont salué le succès de la visite officielle au Japon, le mois dernier, du lieutenant-général Hun Manet, commandant en chef adjoint des forces armées royales Cambodgiennes et commandant de l’armée royale. Les deux dirigeants se sont félicités de l’escale des navires de la Force maritime d’autodéfense du Japon (JMSDF) au port de Sihanoukville ainsi que de la visite de la base navale de Ream.

Les deux dirigeants se sont félicités de l’escale des navires de la Force maritime d’autodéfense du Japon (JMSDF) au port de Sihanoukville ainsi que de la visite de la base navale de Ream.
Les deux dirigeants se sont félicités de l’escale des navires de la Force maritime d’autodéfense du Japon (JMSDF) au port de Sihanoukville ainsi que de la visite de la base navale de Ream.

En outre, S.E. Hun Sen et son homologue japonais ont convenu de renforcer la coopération dans le domaine de la sécurité par des visites continues, y compris des escales de navires japonais, l’expansion des exercices communs ainsi que la coopération entre la Japan Ground Self-Defense Force et l’Armée royale cambodgienne pour l’aide humanitaire et les secours en cas de catastrophe.

Ils ont également convenu de coordonner les activités de maintien de la paix et de tirer profit de l’expérience du Cambodge en matière de déminage avec des pays tiers. Dans ce contexte, le Premier ministre Hun Sen a exprimé sa gratitude pour le soutien japonais au déminage.

Amélioration des relations économiques — renforcement des chaînes d’approvisionnement

Les deux Premiers ministres ont reconnu l’importance de la diversification des chaînes d’approvisionnement et du développement industriel du Cambodge. En outre, dans le cadre de l’initiative Asia Japan Investing for the Future (AJIF), les deux hommes ont convenu d’encourager le développement de ressources humaines industrielles qualifiées en coopération avec le Cambodia-Japan Digital Manufacturing Center (CJDM) de l’Université royale de Phnom Penh, de renforcer la résilience des chaînes d’approvisionnement et de soutenir les efforts des entreprises des deux pays pour créer de nouvelles industries en privilégiant le numérique.

Coopération en matière de démocratie et de droits de l’homme

Les deux Premiers ministres ont rappelé qu’octobre 2021 marquait le 30e anniversaire des accords de paix de Paris sur le Cambodge et ont apprécié le fait « que le Cambodge ait atteint le développement actuel grâce aux efforts considérables du gouvernement et du peuple cambodgiens en coopération avec la communauté internationale, y compris le Japon ».

Le Premier ministre Kishida a exprimé son intention de soutenir la promotion de la démocratie et de l’État de droit, notamment en soutenant des élections par le biais de projets tels que la promotion du dialogue entre le gouvernement cambodgien et la société civile, l’amélioration de la gouvernance par l’engagement civique et l’assistance juridique.

À cet égard, S.E.Hun Sen a apprécié les efforts du Japon en tant que porteur de la résolution sur les services consultatifs et l’assistance technique pour le Cambodge au Conseil des droits de l’homme.

Situation en Ukraine

Hun Sen et Kishida ont rappelé que les deux pays ont coparrainé la résolution (A/RES/ES-11/1) adoptée lors de la 11e session extraordinaire d’urgence de l’Assemblée générale des Nations unies le 2 mars et que les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN ont publié les déclarations sur l’Ukraine le 26 février et le 3 mars 2022.

Ils ont partagé le point de vue selon lequel l’agression contre un État membre des Nations unies porte atteinte à sa souveraineté et à son intégrité territoriale, constitue une violation grave du droit international interdisant le recours à la force, et constitue une violation grave de la Charte des Nations unies.

Manifestation pour la paix en Ukraine
Manifestation pour la paix en Ukraine. Photo Alisdare Hickson

Ils ont reconnu que cette agression met en péril le fondement de l’ordre international qui n’accepte aucune modification unilatérale des frontières internationalement reconnues par la force. Dans le même esprit, les deux Premiers ministres ont confirmé leurs engagements à préserver la paix, la stabilité et la sécurité dans la région Indo-Pacifique.

Guerre civile au Myanmar

Les deux Premiers ministres ont exprimé leurs préoccupations quant à la situation au Myanmar et ont appelé à la cessation immédiate de la violence, à l’arrêt de la circulation des armes, à la plus grande retenue de toutes les parties et au lancement d’un processus de dialogue en vue d’une solution pacifique, à la libération des détenus politiques, ainsi qu’au retour à la normale et au système démocratique.

Ils ont convenu d’appeler à des actions concrètes pour mettre rapidement en œuvre le « consensus en cinq points » obtenu lors de la réunion des dirigeants de l’ASEAN le 24 avril 2021. Les deux chefs de gouvernement se disent conscients de l’importance de fournir activement une aide humanitaire, en coordination avec le Centre de coordination de l’aide humanitaire de l’ASEAN pour la gestion des catastrophes (Centre AHA) et les organisations internationales, à la population du Myanmar sur la base des principes humanitaires.

Réfugiés du Myanmar. Photo RFA (CC)
Réfugiés du Myanmar. Photo RFA (CC)

Le Premier ministre Kishida a salué l’engagement actif du Cambodge en tant que président de l’ASEAN pour sortir de l’impasse, et a exprimé l’espoir de résultats fructueux de la première visite au Myanmar de S.E. Prak Sokhonn, envoyé spécial du président de l’ASEAN, dans la troisième semaine de mars 2022. À cet égard, les deux Premiers ministres ont confirmé l’importance de faire des efforts pour résoudre les problèmes par la communication avec toutes les parties concernées.

République populaire démocratique de Corée

Les deux Premiers ministres se sont déclarés gravement préoccupés par les tirs continus de missiles balistiques par la République populaire démocratique de Corée (RPDC), qui aggravent les tensions et ont un impact négatif sur l’environnement des pourparlers visant à répondre à la menace pour la paix et la sécurité régionales et internationales.

Ils ont réaffirmé l’importance des efforts internationaux et des moyens diplomatiques pour parvenir à la dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible de la péninsule coréenne, ainsi que l’engagement à mettre pleinement en œuvre les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies.

Ils ont vivement encouragé la RPDC à se conformer pleinement à toutes ses obligations internationales en vertu des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. Le Premier ministre Kishida a exprimé sa gratitude au Premier ministre Samdech Techo pour avoir réaffirmé son engagement à soutenir les efforts visant à résoudre immédiatement la question des enlèvements.

Mer de Chine méridionale

S.E Hun Sen et son homologue japonais ont réaffirmé l’importance du maintien de la paix, de la sécurité, de la liberté de navigation et de survol de la mer de Chine méridionale, de la non-militarisation et du règlement pacifique des différends conformément au droit international, notamment à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982.

Les deux Premiers ministres ont souligné l’importance d’exhorter les pays concernés à éviter les initiatives susceptibles d’aggraver les tensions en mer de Chine méridionale. Ils ont également pris note de l’avancement des négociations sur le code de conduite (COC) en mer de Chine méridionale et ont souligné l’importance d’un texte efficace et substantiel, conforme au droit international, notamment à la CNUDM de 1982.

Présidence de l’ASEAN

Le Premier ministre Kishida a exprimé une fois de plus son intention de soutenir fermement le Cambodge en tant que président de l’ASEAN et le Premier ministre Hun Sen a exprimé sa gratitude pour le soutien apporté par le Japon à la présidence de l’ASEAN par le biais du renforcement des compétences des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge par le Fonds d’intégration Japon-ASEAN (JAIF) ainsi que par la fourniture de véhicules et d’équipements de bureau.

Cinquantième anniversaire de l’amitié et de la coopération entre l’ASEAN et le Japon

Les deux Premiers ministres ont estimé que l’année 2023, qui marque le 50e anniversaire de l’amitié et de la coopération entre l’ASEAN et le Japon, serait une occasion historique pour les dirigeants de l’ASEAN et du Japon de revenir sur l’histoire de l’amitié et de la coopération au cours du dernier demi-siècle, et de fournir conjointement des orientations pour la coopération future.

Les deux dirigeants ont confirmé qu’ils travailleraient en étroite collaboration pour porter les relations ASEAN-Japon à un nouveau niveau lors du sommet commémoratif ASEAN-Japon que le Japon accueillera cette année. Ils ont également déclaré qu’ils attendaient avec impatience la tenue de divers événements commémoratifs et programmes d’échange dans les États membres de la zone et au Japon tout au long de l’année.

Coopération Mékong-Japon

Le Premier ministre Hun Sen a remercié le Japon pour sa contribution de 1,4 million de dollars US au Fonds de Développement de l’ACMECS (ACMDF), un effort pour élever la coopération Mékong-Japon à un nouveau niveau. Il a exprimé son vif espoir que le sommet Mékong-Japon se tienne rapidement à Tokyo.

Réforme du Conseil de sécurité de l’ONU

Les deux Premiers ministres ont reconnu que, comme le montre la situation en Ukraine, la mise en œuvre rapide de la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies est nécessaire pour faire face aux graves problèmes auxquels est confrontée la communauté internationale, et ils ont réaffirmé leur volonté de continuer à coopérer à cette initiative. Le Premier ministre Kishida a exprimé sa gratitude au Cambodge pour son soutien constant à la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies, y compris le fait que le Japon en devienne membre permanent.

Désarmement nucléaire

Enfin, les deux chefs d’État ont réaffirmé leur engagement à favoriser un monde sans armes nucléaires. Ils ont partagé leur point de vue selon lequel le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) demeurait la pierre angulaire du régime international de désarmement et de non-prolifération nucléaires, et que les deux pays devaient travailler en étroite collaboration pour parvenir à un résultat significatif lors de la 10e conférence d’examen du TNP en août.

À cet égard, le Premier ministre Hun Sen a réitéré le soutien ferme du Cambodge à l’initiative japonaise de la résolution de l’ONU intitulée « Plans d’action conjoints et dialogue orienté vers l’avenir pour un monde sans armes nucléaires » adoptée lors de la réunion plénière de l’Assemblée générale de l’ONU le 6 décembre 2021. Le Premier ministre Kishida a exprimé sa gratitude au Cambodge pour son soutien permanent sur cette question.

Source : Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône