Coopération : AFD, Japon, ASEAN et BAD s’engagent pour l’agriculture cambodgienne

Ophélie BOURHIS, directrice de l’Agence française de développement au Cambodge et S.E. AUN Pornmoniroth, ministre de l’Économie et des Finances (MEF), sous le haut-patronage de Mme Eva NGUYEN BINH, Ambassadrice de France, ont signé un accord pour le financement du projet ACSEP.

Ce programme vise à renforcer et diversifier les filières agricoles afin d’améliorer la compétitivité de l’agriculture cambodgienne et d’augmenter la création de valeur ajoutée au niveau national.

Renforcement de 5 filières porteuses : manioc, la mangue, la noix de cajou, le maraîchage et la volaille

Le secteur de l’agriculture emploie au Cambodge plus d’un tiers de la population et contribue pour plus de 20 % au PIB. Néanmoins, il reste confronté à de nombreux défis, qui limitent sa compétitivité par rapport aux pays voisins. Il est également particulièrement vulnérable au changement climatique.

Pour appuyer le renforcement de ce secteur, ce projet soutiendra le développement de cinq filières agricoles (manioc, mangue, noix de cajou, maraîchage et volaille) dans six provinces du Cambodge (Kampong Cham, Kampong Thom, Oddar Meanchey, Preah Vihear, Siem Reap et Tboung Khmum). Il se concentrera sur l’accès au financement des producteurs, la structuration des filières et l’amélioration de la sécurité sanitaire. La connectivité sera également renforcée par la réhabilitation de 110 km de routes rurales. L’Agence française de développement finance ce projet à hauteur de 25 millions de dollars américains, en cofinancement avec la Banque Asiatique de Développement (BAD), l’ASEAN Infrastructure Fund et le Japan Fund for Poverty Reduction (JFPR).

« L’AFD soutient le développement de l’agriculture au Cambodge depuis plus de 20 ans. Après des projets de structuration des filières riz et hévéa, nous sommes fiers de contribuer avec ACSEP à la revitalisation et à la diversification de l’économie rurale »

« Nous sommes également fiers de conforter par ce biais notre partenariat avec la Banque asiatique de Développement et de renforcer notre appui aux populations dans un contexte de crise liée à la pandémie de Covid-19 », a affirmé Ophélie Bourhis, directrice de l’AFD au Cambodge.

À propos de l’AFD

Le groupe Agence française de développement (AFD) met en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale. Composé de l’AFD, en charge du financement du secteur public et des ONG, de Proparco, pour le financement du secteur privé, et bientôt d’Expertise France, agence de coopération technique, il finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus cohérent et résilient.

Les équipes sont engagées dans plus de 4 000 projets sur le terrain, dans les outre-mer, dans 115 pays et dans les territoires en crise, pour les biens communs — le climat, la biodiversité, la paix, l’égalité femmes-hommes, l’éducation ou encore la santé.

Recevoir les articles dès leur publication

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône